« D’ici 4 ans Puno sera libéré de toute forme d’analphabétisme ».

Ce slogan qui fut maintes fois prononcé par le président du gouvernement régional de Puno, Hernán Fuentes Guzmán, semble rester sans effets.

Le coordinateur du Programme en question, Percy Zaga Bustinza, a signalé qu’il y avait des failles dans le processus d’alphabétisation, ce qui menace la viabilité du projet à long terme.
Cette déclaration a été faite après que les formateurs à l’alphabétisation aient signalé qu’ils n’avaient reçu aucune rémunération malgré la qualité de leur travail; c’est pourquoi ce projet est d’ores et déjà voué à l’échec.

« Les formateurs sont aujourd’hui 733 et ils n’ont pas reçu de rémunération, le Ministère de l’Éducation et le ministère de l’Économie et des Finances ont pourtant établi un budget, le gouvernement régional aussi envers la DRPE (la Direction générale de l’éducation de Puno) et ce dernier envers les UGELS (les Unités de gestion éducatives locales), cependant rien n’a encore été redistribué comme le remarque le coordinateur de Puno, Zaga Bustinza.

Visiblement préoccupé par cette situation, notre interviewé a signalé, qu’en raison de ces dysfonctionnements, il pourrait renoncer à ses fonctions.
Pourtant, il est à noter que la 1ère vague de la Campagne a permis le remise à niveau de 8072 personnes, et la 2nde vague, l’alphabétisation de 24 525 participants au programme éducatif mis en place dans la région.
Toutefois, le coordinateur régional constate déjà son échec et l’objectif fixé semble à ce jour difficile à atteindre.

Dans la région, les autorités prétendaient alphabétiser 34 000 personnes en 2007, 55 000 en 2008, autant en 2009, et jusqu’à 12 000 personnes en 2010, mais ce projet reste précaire en raison de l’incompétence des instances concernées.

Article extrait du quotidien péruvien « Los Andes » du  16/10/2007
Traduit par Aline T