Le président bolivien Morales a exprimé sa vive inquiétude face à la sévère épidémie de dengue, l’une des plus graves que le pays ait connu ces dernières décennies.
« C’est une maladie que l’on arrive difficilement à enrayer » a affirmé le président bolivien avant d’annoncer une série de mesures visant à en limiter sa propagation.

bolivie12032009-1La maladie affecte non seulement la Bolivie, au l’on a déjà recensé près de 34 000 cas, mais elle concerne également dans une moindre mesure d’autres pays comme le Brésil, le Paraguay et l’Argentine.
La dengue est une maladie qui affecte principalement les populations urbaines vivant dans les zones tropicales. Elle est engendrée par quatre types de virus, transmis par le moustique, la maladie provoque de la fièvre ainsi que des douleurs intenses dans les muscles et articulations. Si la forme la plus bénigne ne présente aucun risque majeur pour la santé, une nouvelle forme de la maladie causée par l’un de ces quatre virus peut être à l’origine d’une hémorragie mortelle. Le Ministère de la Santé bolivien a confirmé la semaine dernière qu’au moins 18 personnes étaient décédées de cette forme particulièrement grave de la maladie, et il y aurait au moins 80 autres cas de fièvre hémorragique dans le pays. Dans tous les cas, le nombre de personnes affectées par la dengue dans sa forme la plus commune pourrait atteindre les 50 000 personnes, selon des estimations du gouvernement bolivien.

Les autorités sanitaires réfléchissent sur la possibilité de déclarer « l’état de désastre » dans les zones les plus concernées en particulier dans le département de Santa Cruz où l’on recense la majorité des cas.
Les autorités sanitaires ont annoncé la cessation de toutes les activités pour deux jours dans le département afin de réaliser des opérations d’assainissement visant à éliminer les foyers de reproduction des moustiques porteurs du virus. Le responsable national d’épidémiologie du Ministère de la Santé, Eddy Martinez, a expliqué à la BBC les mesures qui allaient être employées afin de limiter la propagation du virus. La mesure principale consiste à décontaminer les eaux stagnantes qui favorisent la prolifération des moustiques.

Article extrait de BBC Mundo
Traduit par Aline T le 12/03/2009

Parcours du savoir

Les chiffres de la maladie 50 millions de cas.

C’est, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes infectées, chaque année, par la dengue. Deux cinquièmes de la population mondiale sont exposés à ce risque.

Extension de la maladie

En 2007, 890 000 cas ont été recensés sur le continent américain, dont 26 000 sous la forme hémorragique. Initialement localisée en Asie, l’affection a progressivement atteint, au début des années 1980, les Caraïbes, l’Amérique centrale et du Sud.

Hospitalisation

500 000 personnes infectées par la dengue hémorragique sont hospitalisées chaque année, dont une grande proportion d’enfants. On évalue à 12 500 le nombre de décès.