Le gouvernement d’Équateur a annoncé son intention d’acheter davantage d’énergie à la Colombie afin de pallier au déficit national actuel. Ce déficit est dû  à la baisse de production électrique de la principale centrale hydroélectrique du pays, la centrale de Paute.

equateur08112009-1Le ministre Coordinateur des Secteurs Stratégiques, Galo Borja a rappelé « qu’en temps normal » la Colombie fournissait à l’Équateur approximativement 9000 MW d’énergie par jour lorsque le pays se trouve dans une situation déficitaire, mais il a signalé qu’en ce moment le quota était réduit à 1500 MW.

La situation s’explique par la baisse de production des centrales hydroélectriques, en effet le pays et dans une moindre mesure la Colombie, connaissent actuellement un phénomène d’asséchement de leurs cours d’eau, dont la zone la plus critique se trouve à Paute, principal fournisseur d’électricité de l’Equateur.          

Cette centrale est capable en temps normal de fournir 1000 MW par jour (soit 35 % des besoins nationaux), actuellement la production est réduite de moitié en raison du niveau très bas des fleuves qui alimentent son réservoir.

equateur08112009-2Face à cette situation, le ministre de l’électricité et le ministre des Affaires Etrangères équatorien ont essayé de parlementer avec la Colombie afin d’obtenir un supplément de 3000 MW par jour.

Nous attendons lundi pour voir si les négociations avec la Colombie aboutissent a déclaré Borja sur la chaîne de télévision Ecuavisa.

Le gouvernement équatorien a déclaré vendredi l’état d’urgence dans le secteur de l’électricité nationale, mesure qui oblige les entreprises privées à posséder leurs propres centrales électriques, à les mettre en marche pour soulager l’approvisionnement électrique national.

Le problème de la baisse d’approvisionnement électrique sur la centrale de Paute n’est pas nouveau, et bien que le pays n’ait pas connu une telle crise depuis 15 ans, le gouvernement se voit obligé d’appliquer des mesures restrictives au moyen de délestages électriques.

Le président s’est excusé pour la gêne occasionnée par ces coupures mais a signalé à ses compatriotes que le problème existait bien avant son arrivée au pouvoir en raison du manque d’investissement dans le réseau électrique de la part de ses prédecesseurs :

 » Je demande pardon à tous ceux qui subissent ces désagréments, c’est le moment d’unir nos forces pour affronter cette urgence nationale » a signalé le chef d’État équatorien après avoir rejeté la faute sur les gouvernements précédents.

« C’est la négligence de ces 30 dernières années qui a mis à mal le réseau électrique de tout le pays. » a declaré Rafael Correa.