Au moins 18 rebelles colombiens des FARC ont péri vendredi lors d’un bombardement mené par l’armée de l’air colombienne Fuerza Aérea Colombiana sur l’un de leurs camps au sud du pays à Vista Hermosa, où des dizaines de guérilleros fêtaient le Nouvel an. Le bombardement a eu lieu dans le département de Meta au petit matin, zone où les Forces armées révolutionnaires de Colombie produisent la cocaïne qui finance leur guérilla.
Quinze rebelles se sont rendus aux forces terrestres colombiennes lorsqu’elles ont pris le contrôle du camp après le bombardement.

Cette intervention de l’armée colombienne fait suite à l’assassinat du gouverneur de Caqueta, Francisco Cuellar, égorgé il ya dix jours et dont la mort est imputée aux FARC.

Silva Luján le ministre de la Défense, a déclaré que ce « coup » militaire qui s’est opérée dans la région de Meta  « démontre que la politique de sécurité démocratique continue, avance et se consolide chaque jour un peu plus. Tandis que nos compatriotes fêtent en famille le Nouvel An, nos soldats poursuivent leur lutte contre le narco-terrorisme ».
Des avions des forces aériennes ont bombardé deux camps des FARC, regroupant quelques 200 guérilleros, avec le soutien des forces spéciales La Fuerza de Tarea Conjunta Omega del Ejército, qui ont  combattu les rebelles au sol, ont déclaré les autorités.

Une adolescente de 14 ans et un soldat colombiens ont par ailleurs été tués lors d’une attaque des FARC, la nuit de la Saint-Sylvestre, à Algeciras, au sud-est du pays.

Quatre autres personnes ont été blessées durant l’assaut. Contre toute information permettant la capture des responsables de cette attaque, l’armée colombienne offre une récompense de 30 millions de pesos soit environ 15.000 dollars, a indiqué une porte-parole de l’institution militaire.