Des individus armés, a priori, des tueurs à gages, ont fait irruption dimanche 31/01 à Ciudad Juarez lors une fête d’anniversaire qui réunissait une soixantaine de lycéens et ont assassiné 14 personnes (trois adultes et onze adolescents), voilà ce qu’ont révélé des médias mexicains et des témoins de cette sordide scène de crime.

Une vingtaine d’ hommes fortement armés sont brusquement descendus dans la nuit de sept voitures 4×4 et ont fait feu sur des lycéens réunis dans une maison de Ciudad Juarez, l’une des villes les plus violentes du monde, située à la frontière des Etats-Unis, en face de la ville texane d’El Paso.

« Les hommes sont arrivés à bord de 4×4, ils étaient bien armés. Ils sont entrés dans la maison et ils ont tiré sur tout le monde », a expliqué un voisin.

Un porte-parole de l’armée, Enrique Torres, a mentionné que les victimes étaient âgées de 15 à 20 ans et que 17 autres participants à la fête avaient été blessés, plusieurs d’entre-elles se trouvent actuellement dans un état grave.

« Il y avait une vingtaine d’hommes, ils ont bouclé les rues avoisinantes et ont commencé à tirer sur la maison en y pénétrant », a déclaré  Enrique Torres.

Les causes de cette tuerie sanglante n’ont pas encore été déterminées, mais ce ne serait pas la première fois que des tueurs engagés par des narcotrafiquants ouvrent le feu durant des soirées festives ayant lieu dans la ville, et la police a signalé que certains adolescents avaient peut-être été impliqués dans des enlèvements.

« Nous avons deux pistes de recherche et l’une d’elles est liée au trafic de drogue. Nous savons grâce à des témoignages qu’ils étaient à la recherche de quelqu’un », a affirmé sans donner davantage de précisions Patricia Gonzalez, procureur général de l’Etat de Chihuahua auquel la ville est rattachée.

Ciudad Juarez est une ville où le taux de criminalité atteint de tristes records en raison des réglements de compte entre narcotrafiquants, en dépit du déploiement de plus de 50.000 militaires en renfort de la police. Ces deux dernières années, au moins sept centres de désintoxication ont été pris d’assaut dans la ville. En septembre, deux attaques armées ont provoqué la mort de 28 personnes.

Le Mexique est la principale voie de circulation de la cocaïne sud-américaine expédiée aux Etats-Unis et le pays est également un gros fournisseur de marijuana et d’héroïne.

La répression par l’armée mexicaines des cartels mexicains rivaux a provoqué une flambée des violences qui a  fait plus de 17.000 morts au cours des trois dernières années. Les crimes et actes de violence liés au trafic de drogue ont fait 2.650 morts à Ciudad Juarez rien que pour l’année passée et les meutres commandités par les cartels se sont multipliés depuis le début de 2010.

Las forces de sécurité offrent une récompense de 77.000$ pour tout renseignement susceptible d’aider à l’arrestation des coupables, actuellement activement recherchés par l’armée, a précisé le correspondant de BBC Mundo à México, Alberto Nájar.