Le nombre de décès d’enfants liés à la pneumonie ont particulièrement augmenté au Pérou. Selon les dernières statistiques du Ministère de la Santé pour l’année 2010, 250 enfants âgés de moins de cinq ans ont péri des suites d’infections respiratoires aiguës qui s’expliquent par le froid glacial qui frappe une bonne partie du pays, et plus précisément la région de Puno. Cette région qui se trouve à la frontière avec la Bolivie a enregistré des températures de -20 degrés celsius en juillet, elle détient à ce jour le record de décès enregistrés pour cette catégorie d’âge (0-5 ans) avec 64 victimes mortelles.

« Les chiffres sont élevés et ils représentent 1/4 des décès dû à la pneumonie dans le pays. A ce titre, nous avons redoublé nos efforts de prévention » a déclaré le ministre de la Santé, Oscar Ugarte, en précisant que les autorités avaient renforcé les mesures préventives avec la mise en place de la Semaine Régionale de Vaccination contre la Pneumonie à Puno qui s’est tenue du 7 au 14 août.

Selon le responsable de secteur, la campagne sanitaire a consisté à frapper de porte en porte, une démarche qui a permis de doubler le nombre de patients qui ont ainsi pu recevoir le vaccin et permettre de fait à 4000 enfants de moins de cinq ans de bénéficier d’une couverture vaccinale. Ce programme a nécessité le déplacement de 372 brigades dans les zones urbaines et rurales de Puno et il a été réalisé en coordination avec les 443 établissements des 11 réseaux de santé qui existent à travers la zone.

« Bien que cette année, le froid soit particulièrement intense et que selon le Senamhi, ces températures basses devraient encore perdurer, nous sommes certains qu’avec cette campagne de vaccination nous allons réduire le nombre de cas de pneumonies » a déclaré le ministre Ugarte.

Le Pérou a investi cette année 480 millions de soles (171 millions de dollars) pour mettre en œuvre une campagne de vaccination gratuite pour la population, l’année prochaine le pays devrait investir encore plus pour garantir les mesures de prévention. Dans cette optique, la vaccination contre la pneumonie sera également renforcée dans les départements de Ayacucho, Apurímac et de Huancavelica, ainsi que dans les zones hautes de Moquegua, Arequipa et Tacna.

Plus de 12 000 doses de différents vaccins ont été administrées durant la Semaine de Vaccination Régionale contre la Pneumonie à Puno, en faveur d’enfants mineurs de moins de cinq ans, de jeunes, et d’adultes a informé le ministre de la Santé Oscar Ugarte Ubilluz.

Il a précisé que sur ce total, 4000 doses étaient destinées à lutter contre la bactérie pneumocoque. Sur la place de Azángaro où la campagne a pris fin, Ugarte Ubilluz, a précisé que cette action sanitaire avait permis de protéger des enfants mais aussi des adultes. Cette coopération entre la Minsa (Ministre de la Santé) et la Dirección Regional de Salud (Direction Régionale de la santé ou Diresa) a permis de vacciner au moyen de 5052 doses, des enfants de moins de cinq ans, les enfants ont reçu en priorité les vaccins contre la polio, la coqueluche, la rougeole, à côté de cela, 4230 doses de vaccins contre l’hépatite B ont été destinées aux adultes et aux jeunes.

« Si nous ajoutons les doses contre le pneumocoque et les autres vaccins appliqués sur les enfants de moins de cinq ans et les doses administrées contre l’hépatite B, durant la Semaine de Vaccination Régionale de Puno, ce sont 12 000 individus qu’ont été vaccinés » a déclaré le responsable du secteur.

« Cette opération est un succès grâce à la participation du personnel soignant qui s’est mobilisé dans toute la région » a déclaré Ugarte Ubilluz tout en précisant que les chiffres devraient augmenter puisque les journées du 13 et du 14 août n’avaient pas encore été comptabilisées.

Ugarte Ubilluz a précisé que « la vaccination contre la pneumonie avait débuté en janvier 2010, date à laquelle le Minsa a remis les doses de vaccin contre le pneumocoque à Puno et a réalisé le transfert de 4 millions de soles (1,4 millions de dollars) pour subvenir au financement du projet. Cette campagne sur 7 jours est venue renforcer les actions sanitaires préalables. Et les efforts se poursuivront sur toute l’année 2010 ».

Durant sa visite à Azángaro, le ministre Oscar Ugarte a distribué des ponchos et des bonnets aux enfants de la région qui arpentaient les rues avec leurs mères, tout particulièrement à ceux qui avaient reçu le vaccin contre la pneumonie.

« Entre janvier et juin 2010,  29 000 doses de vaccins contre la pneumonie ont été administrées dans la région de l’altiplano (de Puno) », a affirmé Ugarte lors d’une conférence de presse.