L’arrivée de touristes étrangers en Argentine a augmenté de 29,7 %  au mois de juin par rapport aux chiffres de l’année passée, et les dépenses des visiteurs étrangers ont également augmenté de 32 % en comparaison avec le premier semestre 2009, a révélé l’Enquête sur le Tourisme International (ETI).

« L’Argentine continue à s’affirmer comme destination touristique internationale en proposant, à chaque fois, un peu plus de choix dans l’offre et plus de qualité dans les services proposés aux visiteurs. La croissance est nette et va bien au-delà d’une simple conjoncture favorable » a signalé le ministre du Tourisme Enrique Meyer.

L’arrivée de touristes sur le sol argentin a totalisé un chiffre mensuel de 199 736 individus tandis que les dépenses effectuées par ces mêmes touristes ont atteint les 247,3 millions de dollars, selon les estimations de l’ETI. L’organisme a ajouté que les dépenses moyennes par jour s’élevaient à 105,4 dollars.

Les touristes les plus nombreux à se rendre en Argentine, sont en premier, les Brésiliens (avec une augmentation du nombre de visiteurs atteignant les 51,3 %), les Chiliens arrivent en seconde position avec une augmentation de 50,2 %. Arrivent ensuite d’autres visiteurs en provenance de l’Amérique Latine (24,5 %), d’Europe (9,3 %) et des États-Unis et du Canada (5,7 %).

L’Argentine attend cette année plus de cinq millions de touristes, ce qui revient à une augmentation de 15,5 % par rapport à 2009 et ce qui constituerait un record historique, selon les estimations du ministère du Tourisme.

En 2009, l’arrivée de touristes en Argentine avait diminué de 14,1 %, soit environ 1 999 535 visiteurs sur l’année pour une entrée de devises avoisinant les 2 616,1 millions de dollars, selon des statistiques officielles.

Le gouvernement argentin a accordé à la fin du mois de juin le statut de ministre à la secrétaire du Tourisme en prenant en compte que l’activité touristique représentait 6 % de l’activité économique du pays et que le secteur était à l’origine de nombreux emplois. Depuis 2002, le tourisme se voit bénéficier d’un taux de change favorable après que la parité entre le dollar et le peso ait été abandonnée.

La municipalité de Campana a reçu jeudi 19 août les plus grandes autorités nationales et provinciales du tourisme qui intègrent le Conseil Fédéral du tourisme lors du sommet du Tourisme 2010.

L’évènement, qui s’est tenu à l’Hôtel Sofitel « La Reserva », a réuni le ministre du Tourisme de la Nation, Enrique Meyer, le secrétaire du Tourisme de la Province de Buenos Aires, Lic. Ignacio Crotto, et les ministres et secrétaires des différentes provinces, à cette occasion ont été abordés les moyens mis à disposition pour promouvoir le tourisme.

Les objectifs du Conseil Fédéral du Tourisme ont pour but de : « Coordonner au niveau de la région la réalisation des politiques et des objectifs établis par les différents organismes au niveau national, provincial et également au niveau de la capitale Buenos Aires.

Participer à l’élaboration de politiques et de plans pour le développement du tourisme, intensifier les relations entre les organismes officiels du tourisme afin de garantir les prestations aux touristes et favoriser l’offre de circuits touristiques.

Partager les expériences et les initiatives et d’une façon générale toutes les propositions qui permettent d’accroître et d’améliorer les activités touristiques.

Proposer la création de ‘zones de circuits’ et accentuer avec les provinces qui possèdent un capital attractif des stratégies de promotion touristique qui puissent réunir privé et public » ont précisé les fonctionnaires du sous-secrétariat à la Production, au Tourisme, à la Science et à la Technologie de la Municipalité de Campana.

En 2009, ce sommet avait eu lieu dans la région du Chaco en présence des autorités nationales et provinciales du tourisme argentin.

« On observe que le flux touristique se focalise principalement sur les localités du littoral où on enregistre un bon niveau de réservations comme Villa Elisa, Federación et Paraná. D’autre part, le taux de réservation pour la ville de Salta est également excellent. »

Dans le cadre du développement touristique, un nouveau vol de la compagnie aérienne Aerolíneas (compagnie nationale) a été inauguré, il permet de relier Bariloche, Mendoza, Salta et Iguazú « Avec ce vol nous allons non seulement contribuer au développement touristique des provinces du Río Negro, Mendoza, Salta et Misiones mais aussi permettre des interconnexions entre différentes destinations sans passer par Buenos Aires » a indiqué le président de Aerolíneas Argentinas, Mariano Recalde à Télam, quelques instants avant d’embarquer.

Le fonctionnaire a même déclaré « Le vol a dépassé toutes nos espérances quant au taux d’occupation, nous pensions qu’il faudrait au moins deux ou trois mois pour avoir un bon taux de remplissage, mais dès le premier vol ce sont 70 % des sièges qui étaient réservés ».

« Pour ces débuts, nous avons fait avec les moyens dont nous disposons mais avec l’arrivée des avions brésiliens Embraer à partir du mois prochain nous devrions augmenter le nombre de rotations mais aussi trouver de nouvelles trajectoires de vol » a-t-il ajouté.

Le « Couloir fédéral » a été mis en œuvre hier et il relie l’aeroparque metropolitano Jorge Newbery à destination de Iguazú, Salta, Mendoza et Bariloche à raison de deux vols par semaine. Ce nouveau tracé aérien de Aerolíneas Argentinas est appelé “Corredor Federal” puisqu’il relie la ville de Puerto Iguazú à Salta, Mendoza et Bariloche sans faire escale à Buenos Aires. Ce vol est prévu deux fois par semaine, le mercredi et le samedi. Chaque vol pourra transporter 130 passagers, quant aux tarifs appliqués à partir du 18 août ils sont de 763 pesos pour un vol entre Iguazú et Salta, 1 158 pesos jusqu’à Mendoza et 1 682 pesos pour atterrir à Bariloche.

Enrique Meyer a déclaré lors de l’inauguration de ce vol que « le moment était favorable pour le pays fédéral, parce que non seulement il relie Bariloche à Iguazú mais aussi parce qu’il unit le littoral avec le nord argentin et la Patagonie. Ce n’est pas rien, et encore une fois c’est l’état qui se trouve derrière ce projet et ces améliorations ».

« Nous espérons que ce vol va perdurer et que les gens puissent en tirer avantage, la demande prouve que l’attente était grande » a-t-il ajouté en précisant qu’il était « heureux de partager ce moment qu’il juge historique ».

Juan Mirenna, président de la Chambre de Tourisme d’Argentine a signalé que « pour le tourisme du pays ce vol fédéral est essentiel, à vrai dire nous sommes très contents parce que ce genre d’action booste l’activité économique sans cheminées d’usine ».

Juan Salguero, intendant du Parc national Nahuel Huapí a affirmé que « c’est la première fois que deux parcs nationaux sont réunis au moyen d’un vol aérien, cette connexion est fondamentale pour nous et nous espérons qu’il s’agit seulement d’un premier pas en ce sens ».

José Omar Contreras, ministre du tourisme au Río Negro « pense qu’il s’agit là d’une bonne proposition, favorable à tous puisque la connexion entre le nord est le sud est un point clé par rapport au développement du tourisme […]et par conséquent nos espoirs sont grands ».