Grâce à la méthode d’enseignement cubaine « Oui je le peux » (« Yo, sí puedo »), 304 adultes de plus de 15 ans ont appris à écrire leurs premiers mots et chiffres au moyen d’un programme d’alphabétisation développé sur une durée de huit semaines à Pasto, capitale du département colombien de Nariño.

A ce nombre encourageant, s’ajoutent 25 paysans, parmi lesquels des femmes et des hommes de la région de Sumapaz, zone rurale de Bogotá qui ont eu la joie de recevoir un diplôme qui atteste de leur alphabétisation.

Sur les deux sites, séparés par quelque 920 kilomètres, des spécialistes cubains ont exercé leur métier d’enseignant en se référant à cette méthode éducative reconnue qui a fait ses preuves dans une trentaine de pays, y compris la Colombie.

« L’expérience a été concluante », a déclaré la directrice exécutive de la Fondation Pédagogique Latino-Américaine (Fundación Pedagógica Latinoamericana), Luz Constanza Fandiño, dont l’entité bénévole est chargée de propager les deux méthodes d’enseignement « Yo, sí puedo » et « Yo, sí puedo seguir » afin de favoriser l’alphabétisation et l’accès à l’instruction.

Fandiño a assuré que durant le processus d’enseignement et d’apprentissage, les participants ont gagné en confiance en améliorant leur qualité de vie et leurs relations sociales. En effet, les personnes jouissant d’un minimum d’instruction se sentent plus à même de prendre des décisions au quotidien. La directrice rappelle que le programme cubain a débuté dans le département de Boyacá, où en 2007 ils ont appris à lire et à écrire à plus de 42 000 individus. Parmi eux, 20 080 personnes ont décidé de poursuivre l’enseignement au moyen de la méthode « Yo, sí puedo seguir » (« Oui je peux poursuivre »).

A partir de cette expérience fructueuse, les opérations d’alphabétisation se sont multipliées dans plusieurs municipalités et départements du pays, avec des résultats qui permettent à des femmes et des hommes de vaincre leurs réticences, leurs peurs en s’inscrivant au programme. Au mois de décembre, ce sont 3 500 personnes qui auront la possibilité de lire, écrire et compter à Cundinamarca, lorsqu’ils auront achevé leur premier cycle d’apprentissage et qu’ils recevront leur diplôme d’alphabétisation.

Pour Fandiño, ces pédagogues cubains sont des’ faiseurs de rêves’ : « Ils apportent un soutien incroyable, ils savent mettre en confiance les plus réticents, ils se rendent dans les coins les plus reculés, dans des zones où il n’y a ni eau potable ni électricité, rien ne les arrête, ils se déplacent là où en a besoin d’eux » a-t-il précisé.
Les deux méthodes cubaines d’enseignement « Yo, sí puedo » et « Yo, sí puedo seguir » ont été utilisées sur les territoires d’Amérique Latine, aux Caraïbes, en Afrique, et en Asie, parfois le programme a été appliqué à un niveau national et parfois à un niveau local, dans les municipalités et les départements de différents pays.

La méthode d’alphabétisation « Yo, sí puedo » est une méthode éducative cubaine qui a pour but d’alphabétiser les populations adultes, elle a été développée par Leonela Relys. Cette méthode récompensée par l’UNESCO par un prix (prix de l’alphabétisation) est utilisée dans différents pays à travers le monde, entre 2002 et 2009 ce programme a permis d’alphabétiser près de trois millions et demi de personnes.