Pérou : Le froid et la sécheresse fragilisent les habitants de Puno

Pérou, Sciences — Par le 1 décembre 2010 à 17 h 18 min

Le Service National de Météorologie et d’Hydrologie (Senamhi) de Puno a annoncé que la région était directement frappée par la sécheresse et le froid, or à ce moment de l’année, les pluies devraient toucher cette région du Pérou avec force. L’annonce du Senamhi inquiète les autorités régionales, après que l’annonce d’une sécheresse prolongée ait été évoquée par les météorologistes.

Selon le Senamhi, la situation est préoccupante en raison du manque de précipitations qui frappent la région de Puno, mettant particulièrement en péril la saison agricole qui a débuté au mois d’août.

Koica

Les scientifiques ont signalé que le manque de précipitations affectait les cultures et le bétail, qui habituellement s’abreuve dans les ruisseaux ou rivières, des cours d’eau actuellement taris. De la même façon, les populations rurales qui évoluent dans la région souffrent de ces conditions météorologiques extrêmes, les principaux points d’eau se trouvant asséchés, que ce soit les ruisseaux, les fleuves ou les lagunes.

Pour sa part, le responsable de la Défense civile du Gouvernement Régional de Puno, Oscar Paredes Ugarte a signalé que les autorités attendaient l’arrivée des pluies jusqu’au 15 décembre, dans le cas contraire, l’état d’urgence sera décrété dans la région pour cause de sécheresse. Une fois l’état d’urgence déclaré, les autorités pourront évaluer l’ampleur des dégâts dans cette région déjà vulnérable du pays, où la pauvreté et le dénuement caractérisent les populations.

Le manque d’eau a retardé la plantation des semences et affecte le bétail, à cela s’ajoutent des gelées inhabituelles, quant au lac Titicaca, il atteint un niveau historiquement bas pour la saison (un mètre et demi en dessous du niveau normal).

Ce froid sec a également causé la mort de 94 enfants âgés de moins de cinq ans, ils sont décédés des suites de pneumonies, a informé la Direction Régionale de Santé.

Freddy Pásara, chef du bureau d’Épidémiologie a précisé que 15 enfants avaient perdu la vie dans le centre de santé, 79 à leur domicile ou sur le chemin qui les menait à l’hôpital.

40 morts ont eu lieu au sein du Réseau de Santé San Román-Juliaca, Azángaro (14), Puno (12), Melgar (9), Huancané (6), Chucuito (3), Sandia (3), Yunguyo (3), Carabaya (2), Collao (1) et Lampa (1). Il a indiqué que 1 140 655 infections respiratoires aiguës avaient été relevées ainsi que 1 546 cas de pneumonie.

Le ministre de la Santé, Óscar Ugarte Ubilluz, a remis la semaine dernière (23 novembre) des vêtements chauds aux populations affectées par la vague de froid à Puno, ce dans quatre départements (Cusco, Puno, Huancavelica et Pasco), ce don a été effectué par Amistad Perú (Amitié Pérou) à laquelle participe l’ambassade de la République de Corée. L’ambassade coréenne avait chargé l’Agence de Coopération internationale de Corée (Agencia de Cooperación Internacional de Corea ou Koica) de remettre cette collecte de vêtements.

Enfants de Puno

De nombreux vêtements étaient destinés à des enfants de 0 à 2 ans, un groupe d’âge particulièrement vulnérable, et qui souffre d’infections respiratoires aiguës (IRA) et pneumonies, ce qui provoque une forte incidence sur le ton de mortalité infantile. Les dons comptaient 4 100 manteaux en peau de mouton en taille 2 et 3 ans, 3 200 manteaux en peau de mouton destinés aux nouveaux-nés et aux enfants de moins de 2 ans qui bénéficient de l’Assurance Universelle de Santé (Aseguramiento Universal en Salud ou AUS) dans les services de maternité, d’hospitalisation et de consultations externes.

Ugarte Ubilluz a renouvelé sa demande auprès du gouvernement régional afin qu’il présente au Ministère de la santé un projet visant à la construction d’un nouvel hôpital en accord avec les aspirations de la population. Il a signalé que, par ces initiatives régionales, trois hôpitaux allaient voir le jour dans le département d’Ica et dans d’autres zones du pays.

« Le gouvernement régional a la responsabilité de construire un nouvel hôpital, le ministère de la santé ne peut pas interférer dans la gestion du budget, cependant si l’on nous fait une proposition valable nous pouvons l’appuyer comme nous avons pu le faire dans d’autres régions » a-t-il expliqué.

Pour sa part, l’ambassadeur de la république de Corée, Byung Kil Han, a offert son soutien au niveau de son gouvernement pour mettre en place un plan d’aide aux habitants de Puno qu’il a qualifié « de personnes intègres, fortes et progressistes ».

Le ministre a également annoncé qu’une campagne chirurgicale à l’hôpital Manuel Núñez Butrón, aurait lieu afin de réduire le nombre d’opérations en attente. Dans cette optique, des spécialistes en provenance de Lima, la capitale péruvienne, prêteront main-forte au personnel médical présent sur place.

Oscar Ugarte

Le ministre de la Santé a précisé que deux ambulances avaient été remises à la région de Puno, celles-ci s’ajoutent aux 15 véhicules qui avaient été déjà livrés en 2008.

Etaient présents à cette remise de vêtements l’ambassadeur de la République de Corée, Byung Kil Han ; le directeur de Koica, Jan Bong Soon; le directeur général de Santé aux Personnes (Salud de las Personas), Carlos Acosta Saal ;  le directeur régional de la Santé de Puno, Alfredo Torres Basurco.


Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

    1 commentaire

Laisser un commentaire

Rétroliens

Laisser un rétrolien