Les entreprises et professionnels intéressés par le secteur minier sont en augmentation au Pérou, en effet 9 638 « petitorios » (ou demandes de concessions minières) ont été présentés en cette année 2010, au niveau national, soit une augmentation de 84 % par rapport à l’année précédente. Cette hausse témoigne de l’engouement pour la découverte de nouveaux gisements a informé le Ministère de l’Energie et des Mines avec satisfaction (MEM).

Ces sollicitations de concessions minières concernent environs 5,5 millions d’hectares, selon des informations émises par l’Institut Géologique, Minier et Métallurgique (Ingemmet), organisme public décentralisé du Ministère de l’Energie et des Mines.

Le Pérou, reconnu comme étant un pays riche en métaux (1er exportateur au monde d’argent, 2e exportateur de cuivre et de zinc, 6e producteur d’or), est considéré comme attractif en raison de sa législation, il éveille l’intérêt des entreprises minières au niveau mondial, qui se lancent dans la recherche de nouveaux gisements et dans l’implantation d’entreprises d’exploitation des minerais tant convoités, a souligné le MEM.

Le « petitorio » est le nom donné à la demande effectuée auprès de l’Ingemmet ou des gouvernements régionaux pour obtenir une concession minière qui donne le droit d’explorer et d’exploiter les ressources minières qui se trouvent dans le sous-sol de la zone correspondante. La concession confère le statut de propriétaire à celui qui l’obtient, et par conséquent les minerais extraits sont la propriété du titulaire dudit territoire exploité. Les titulaires de concessions doivent obtenir des permis environnementaux et autres autorisations qui légitiment l’exercice d’une activité minière sur le territoire péruvien.

Les départements les plus sollicités en 2010 pour l’obtention de « petitorio » ont été Puno (1 656), Arequipa (1 508), Lima (795), Ayacucho (715), Ancash (697), Tacna (523), Moquegua (480), Junín (434), La Libertad (402), Cajamarca (370), Huancavelica (318) et Ica (318). On retrouve également dans une moindre mesure Apurímac (303), Piura (271), Cusco (209), Lambayeque (159), Huanuco (113), Pasco (102), Amazonas (51), San Martín (39), Ucayali (27), Loreto (23), Tumbes (13) et Callao (4).

Selon des statistiques émises par le MEM, seul 1,3 % du territoire national est concerné par des activités d’exploration et d’exploitation des minerais.

Les investissements dans le secteur minier au Pérou, entre janvier et novembre 2010 ont atteint 3,391 millions de dollars, cette activité représente 60 % des exportations du Pérou.

Avec 1 656 demandes, le département de Puno a été la plus fortement sollicité, cependant malgré l’augmentation du nombre de « petitorios » et la mise en place du « Canon Minero », la région reste toujours fortement frappée par la pauvreté. Pour rappel, le « Canon Minero », est la participation financière dont jouissent les gouvernements locaux (municipalités, provinces, districts) et les gouvernements régionaux sur le total des recettes et rentes obtenues par l’État pour l’exploitation des ressources minières sur le territoire péruvien.

Cette région qui connaït une forte tradition minière depuis l’époque coloniale est en plein essor, et malgré cela Puno reste l’une des régions les plus pauvres du Pérou.
Selon l’Institut National de Statistiques et d’Informatique ou Instituto Nacional de Estadística e Informática (INEI), en 2009, Huancavelica était classé comme le département le plus pauvre du pays avec un taux avoisinant les 77,2 %, suivi de l’Apurímac avec 70,3 %, de Huánuco avec 64,5 %, de  Ayacucho avec 62, 6% et en cinquième position, on retrouvait le département de Puno avec un taux de pauvreté d’environ 60, 8%.

Selon le Plan de développement 2007-2011 du Gouvernement Régional de Puno, les districts de Ollachea, Corani, Ituata, Quiaca, Potoni, Orurillo, Ananea, Caracoto, Antauta, Ocuviri, entre autres, présentent un fort taux de vulnérabilité et un niveau élevé de dénutrition infantile bien qu’il existe dans ces juridictions de grandes exploitations minières.

Cette activité florissante pour les investisseurs nationaux et internationaux n’est malheureusement pas favorable à la population qui paradoxalement évolue dans ces zones où l’exploitation minière est la plus prospère, en effet on retrouve dans ces régions les niveaux de pauvreté les plus élevés, un taux important de dénutrition infantile et bien d’autres maux.

Cuatro Horas

Actu Latino vous invite à découvrir sur le site internet de France 5 un magnifique documentaire en ligne sur l’activité minière au Pérou, intitulé « Cuatro horas » (Production : Narrative, France Télévisions), il révèle le quotidien d’une communauté minière, organisée en coopérative, qui exploite l’or de façon juste et équitable. Ce documentaire multimédia réalisé par Cédric Faimali (photographe) et Sébastien Daycar-Heid (écrivain reporteur) sous la forme d’un photo-reportage, propose une nouvelle vision de l’exploitation minière et offre un portrait juste et émouvant de ces travailleurs qui cherchent à sortir de la misère avec détermination, honneur, et moult sacrifices…Un portrait d’hommes courageux soumis à des conditions de vie très rudes entourés de leurs familles, qui ne sacrifient pas leur environnement au prix d’une prospection intensive réalisée à coup de déversement de produits toxiques comme le mercure.

Découvrez ce photo-reportage au cœur de la région de Caraveli sur http://www.france5.fr/portraits-d-un-nouveau-monde/#/theme/vivre-ensemble/cuatro-horas/. « Cuatro Horas » est empreint d’humanité et d’espoir et permet d’envisager l’avenir avec intégrité.

INCIDENCE DE LA PAUVRETÉ PAR DÉPARTEMENT :

1. Huancavelica (77,2%)
2. Apurímac (70,3%)
3. Huánuco (64,5%)
4. Ayacucho (62,6%)
5. Puno (60,8%)
6. Amazonas (59,8%)
7. Loreto (56,0%)
8. Cajamarca (56,0%)
9. Pasco (55,4%)
10. Cusco (51,1%)
11. San Martín (44,1%)
12. Piura (39,6%)
13. La Libertad (38,9%)
14. Junín (34,3%)
15. Lambayeque (31,8%)
16. Ancash (31,5%)
17. Ucayali (29,7%)
18. Tumbes (22,1%)
19. Arequipa (21,0%)
20. Moquegua (19,3%)
21. Tacna (17,5%)
22. Lima (15,3%)
23. Ica (13,7%)
24. Madre de Dios (12,7%)

« PETITORIOS » MINIERS SOLLICITES :

1. Puno (1 656)
2. Arequipa (1 508)
3. Lima (795)
4. Ayacucho (715)
5. Ancash (697)
6. Tacna (523)
7. Moquegua (480)
8. Junín (434)
9. La Libertad (402)
10. Cajamarca (370)
11. Huancavelica (318)
12. Ica (318)
13. Apurímac (303)
14. Piura (271)
15. Cusco (209)
16. Lambayeque (159)
17. Huánuco (113)
18. Pasco (102)
19. Amazonas (51)
20. San Martín (39)
21. Ucayali (27)
22. Loreto (23)
23. Tumbes (13)
24. Callao (4)