« Il ne faut pas pleurer car la vie est un carnaval et les peines s’envolent en dansant » racontent les paroles d’une chanson populaire, et d’ici quelques jours les rues de Juliaca à Puno vont dévoiler une ambiance festive, emplie de joie, de couleurs et de danses à l’occasion du célèbre carnaval de Juliaca…

Juliaca est un district localisé au sud-est du Pérou, elle est la capitale de la province de San Román (Département de Puno), située à 3824 m au-dessus du niveau de la mer dans la Meseta del Collao, au nord-ouest du lac Titicaca.
En effet, du 23 février au 14 mars aura lieu le carnaval péruvien le plus important en durée, au niveau national, il s’agit d’une célébration qui débute avant le carême chrétien, et qui peut avoir lieu chaque année à des dates différentes (elle peut se tenir dès la fin janvier jusqu’au début de mars) et propose des défilés, des fêtes et des déguisements plus beaux les uns que les autres… Cette année, les Péruviens s’apprêtent à célébrer une version plus traditionnelle et fastueuse de la fête ancestrale dont le lancement se tiendra à la capitale, Lima, avec la participation de diverses organisations folkloriques qui vont ravir le public, touristes et habitants locaux sans distinction aucune, les participants vont faire montre de leur talent de danseurs en se parant de leurs plus beaux atours.

La congressiste Susana Vilca coordonne l’évènement avec les promoteurs du carnaval, comme la Municipalité Provinciale de San Román Juliaca et la Fédération d’Art culturel de San Román (FEDAC-SAN ROMAN), activité qui débutera mercredi 23 février, à partit de 11 h00 du matin devant le Congrès de la République (Congreso de la República) et par la suite devant le Palais du Gouvernement (Palacio de Gobierno). Le carnaval présentera le 9 mars avec le Concours de « Pinkillo de oro » organisé par l’association des ‘chiñipilcos’. Le lendemain se tiendra le concours de « Varilla de oro » organisé par les commerçants du marché Manco Capác. Vendredi 11, c’est le concours du « Christ Blanc » ou « Cristo Blanco » qui sera célébré par la Fédération d’Art et de Culture de San Román, tandis que samedi 12 se tiendra le concours du « Señor de Huaynarroque », organisé par l’association de machu aychas.

Différents groupes folkloriques de Puno participeront aux festivités en défilant avec leurs costumes multicolores traditionnels. Cette année, ce sont 50 groupes folkloriques avec environ 120 danseurs chacun qui devraient parcourir les rues de la capitale en partageant leur énergie et leur bonne humeur.

Puno est considéré comme la « Capitale du folklore Péruvien » grâce à l’immense variété et la richesse de ses manifestations folkloriques, le mois de février commence avec la Célébration de la Vierge de la Chandeleur, qui est la manifestation la plus importante du département, suivie de la Semaine Touristique de Puno et le Carnaval de Puno, manifestations culturelles attendues durant toute l’année.

La Commission de Promotion du Pérou pour l’Exportation du Tourisme (Promperú) a d’ailleurs lancé la Campagne « Sur Pone », grâce à laquelle, les autorités espèrent mobiliser jusqu’à 20 000 voyageurs vers les départements de Arequipa, Cusco, Puno et Madre de Dios jusqu’au 31 mars.
Rocío Merino, directrice de la Promotion du Tourisme ou Promperú, a lancé cette campagne promotionnelle qui propose des réductions sur le transport aérien, l’hébergement, les restaurants, une initiative qui doit permettre d’engranger 80 000 millions de nuevos soles.

Dans le cadre de la campagne « Sur Pone », qui a débuté le 15 février, le secteur espère mobiliser jusqu’à 20 000 voyageurs qui pourront bénéficier des multiples avantages comme une baisse de 40 % sur les vols aériens, 15 % sur les transports terrestres, 30 % sur les restaurants,et jusqu’à 77 % dans certains hôtels.

Le tourisme interne a augmenté de 18 % en 2010, ce sont 3 millions d’individus qui ont voyagé vers différentes destinations touristiques, a indiqué PromPerú. L’organisme attend une fréquentation de 4 millions de touristes internes pour l’année 2011 sur le territoire péruvien avec la mise en place de différentes campagnes de promotion touristique « Selva Pone » ou « Norte Pone » .

D’autre part, Rocío Merino a souligné que les cas mortels de dengue rapportés ces dernières semaines, et les fortes pluies n’ont pas découragé les touristes qui continuent à se rendre dans les départements concernés par la campagne « Sur Pone ».