Chili : Le volcan Puyehue crache toujours des cendres qui affectent la Patagonie argentine

Chili, Sciences — Par le 5 juillet 2011 à 14 h 26 min

Le volcan Puyehue, situé dans le sud chilien, continue d’émettre une importante concentration de cendres fines, bien que l’émission de lave ait maintenant cessé, cela fait maintenant un mois que le volcan est entré en éruption, selon un rapport officiel. Un dernier rapport du Service National de Géologie et des Mines ou Sernageomin fait mention que le colosse continue de montrer « une activité décroissante » tandis que sa colonne éruptive s’élève actuellement à environ 4 km d’altitude « présentant un nuage gris foncé composé de cendres fines ».

La dispersion de ce nuage s’étend sur une longitude de 600 km environ en direction du nord-ouest, affectant hier lundi le sud chilien. Le Sernageomin a mentionné que selon « l’observation des caractéristiques de l’activité sismique, il n’y aurait plus d’effusion de lave depuis 24 heures ou alors dans des quantités infimes ».

Le volcan qui se situe dans le cordon Caulle, a débuté son processus éruptif il y a un mois après 50 ans de silence, son réveil a nécessité l’évacuation d’environ 4 000 personnes. Culminant à 1 793 mètres d’altitude, le Cordon Caulle est une fissure volcanique orientée nord-ouest-sud-est incluse dans une caldeira de six kilomètres de largeur pour treize kilomètres de longueur, ce qui en fait la plus grande région géothermique de la zone volcanique sud des Andes.

Au moment de son activité la plus forte, le nuage de cendres a principalement affecté les localités argentines de Bariloche et Villa Angostura situées face au volcan. Les cendres ont été dispersées tout au long du Cône sud (le Cône Sud est la zone d’Amérique du Sud la plus australe du continent) et dans l’hémisphère sud en général, provoquant l’annulation de milliers de vols aériens. Le trafic est revenu progressivement à la normale vendredi 1er juillet, dans les aéroports d’Australie et de Nouvelle-Zélande, le nuage de cendres crachées par le volcan chilien Puyehue ayant de nouveau disparu de l’espace aérien.

La possibilité d’une « explosion éruptive » n’est cependant pas écartée par les autorités chiliennes car il se peut que le volcan soit obstrué par la lave ou qu’il y ait des changements dans la dynamique éruptive, « bien qu’il soit peu probable que cela atteigne la magnitude de la première phase éruptive ». Pour le moment l’alerte rouge est maintenue, elle est mise en place pour une éruption mineure.

La présidente d’Argentine, Cristina Fernández de Kirchner, a annoncé une série de mesures économiques pour compenser les pertes subies par les particuliers et les entreprises dans les régions de Patagonie particulièrement touchés par le nuage de cendres volcaniques.

« Ce sont des actions qui concernent non seulement les hommes et les femmes qui souffrent frontalement de cette situation mais aussi tous les Argentins qui ont été affectés par ce phénomène qui a frappé les frères de Patagonie » a déclaré la mandataire.

D’un point de vue individuel, les sinistrés recevront durant deux mois, à partir du 1er juillet, le double des allocations universelles habituellement reversées en faveur des enfants, des femmes enceintes, ou de personnes en situation de dépendance ou handicapées. Ces aides s’ajouteront à celles débloquées par le Ministère du Développement Social soit un total de 2,5 millions de pesos (420 000 euros) à répartir entre 2000 familles.

Pour les secteurs également très affectés, comme le tourisme (hôtellerie, tour-opérateurs…) le commerce, l’industrie ou encore la restauration, ils bénéficieront d’avantages fiscaux, parmi lesquels le fractionnement du paiement des impôts et l’allongement du délai pour la remise des déclarations de certains impôts (60 jours). Ce sont 10 millions de pesos (1,6 million d’euros) qui seront renversés aux 1 400 agriculteurs touchés par les retombées de cendres et des tonnes d’alimentation pour le bétail qui seront destinées au secteur agro-pécuaire, tandis qu’une somme de 7 millions de dollars (4,8 millions d’euros) sera débloquée en faveur du secteur touristique essentiellement pour louer des machines capables d’évacuer les cendres de Bahía Manzano, Villa La Angostura, Isla Victoria, une opération qui devrait durer plusieurs semaines. Les vols aériens opérés par la compagnie Aerolíneas Argentinas vers la Patagonie devraient reprendre demain 6 juillet.

Le complexe volcanique Puyehue-Cordón Caulle, qui s’étend sur 15 kilomètres entre les régions chiliennes de Los Lagos et de Los Ríos, est entré en éruption le 4 juin obligeant 22 localités rurales à évacuer la zone, la dernière éruption avait été enregistrée en 1960, après le terrible tremblement de terre de 9,5 qui avait frappé la ville de Valdivia, à Los Ríos.

Ville de Bariloche sous la neige et les cendres

Aux cendres volcaniques qui tapissent le sol en Patagonie s’ajoute une vague de froid avoisinant les -10 degrés et des chutes de neige qui se mêlent depuis quelques jours aux retombées volcaniques. Cependant, l’arrivée des flocons réjouit le secteur touristique qui voit s’annoncer la saison hivernale à Bariloche et à Villa La Angostura sous de meilleurs auspices. A titre d’exemple, à Villa La Angostura, ce sont 10 000 mètres cubes de cendres qui on été ramassées pour le moment par les services municipaux alors que l’on estime que ce sont 5 millions de mètres cubes de poudre volcanique qui a chuté sur la ville depuis le début du phénomène.

Les cendres grises devraient faire place à un tapis blanc porteur d’espoir pour les habitants de Patagonie…

(Article rédigé par Aline Timbert)


Argentina anuncia medidas tras erupción del… par teleSUR_tv

Vidéo de Visión Siete, (TV Pública argentina), mardi 28 juin 2011


Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Rétroliens

Laisser un rétrolien