Mexique : Vaste coup de filet mené à Ciudad Juárez, 1030 individus sont arrêtés !

Mexique, Politique — Par le 25 juillet 2011 à 16 h 09 min

La police fédérale, assignée à la sécurité de Ciudad Juárez, a mis sur pied une importante opération dans cette ville meurtrie par le crime organisé (ville située à la frontière des Etats-Unis, et plus précisément avec la ville d’El Paso au Texas) dans la nuit du 22 au 23 juillet, une intervention minutieusement préparée qui a permis l’arrestation de plus de 1000 individus suspectés de trafic humain et d’exploitation sexuelle.

Pendant leurs perquisitions menées dans des zones noires de la ville, les policiers ont pu secourir 20 jeunes filles mineures retenues dans des lieux sordides par des délinquants sexuels. Ils ont effectué de nombreuses fouilles dans des hôtels, des commerces, une intervention de la police menée dans le cadre du programme national d’alerte Amber México, un réseau qui met en relation, en temps réel, les autorités, des organismes non gouvernementaux, de simples citoyens et les médias afin de réunir le maximum d’informations permettant la localisation d’enfants et d’adolescents disparus et favoriser ainsi l’arrestation des criminels.

Le secrétariat à la Sécurité Publique Fédérale ou SSP a informé dimanche 24 juillet que 24 bars, trois hôtels, et deux ‘maisons d’hôtes’ avaient été perquisitionnées. Les fédéraux, en coordination avec des effectifs de la Fiscalía General du Chihuahua, se sont déplacés dans les rues Carranza, La Paz, Miguel Ahumada, Globo, Grijalva, Francisco Javier Mina, Noche Triste et Rafael Velarde dans le cadre de leur investigation. Durant cette opération d’envergure, 20 jeunes filles mineures ont été libérées et 500 hommes ainsi que 530 femmes ont été placées en détention préventive suspectés d’exploitation sexuelle et de trafic humain. Le SSP souligné que le programme Amber a été lancé tout d’abord aux États-Unis avant d’être adopté au Mexique « en raison des bénéfices que cela apporte aux familles qui ont un membre de leur famille qui a disparu, et dans les résultats obtenus dans la recherche des victimes mineures ».

L’alerte AMBER est un système d’alerte enlèvement à grande échelle mis en place aux États-Unis puis adopté au Canada et au Mexique lorsqu’une disparition d’enfant est signalée.
AMBER est l’acronyme de l’anglais « America’s Missing: Broadcast Emergency Response » (Disparition en Amérique : Réponse de diffusion d’urgence) et l’abréviation du français « Alerte médiatique, but : enfant recherché ». Cette alerte a aussi été nommée en l’honneur d’une enfant de 9 ans, Amber Hagerman, qui fut kidnappée et assassinée au Texas en 1996.

20 jeunes filles libérées lors de ce vaste coup de filet

Les autorités fédérales tentent de démanteler à Ciudad Juárez les réseaux liés au trafic de drogue qui exploitent les individus dans la région du Chihuahua. Par ailleurs, la procureur a souligné que les trois personnes exécutées vendredi par des tueurs à gages alors qu’ils circulaient en voiture devant le consulat des États-Unis de Ciudad Juárez avaient été identifiées, il s’agit de Víctor Hugo Dévora Chávez, âgé de 27 ans, qui était agent à l’Institut National de Migration et le fils du secrétaire de Acción de Gobierno del PAN, Ramón Dévora Miranda. Parmi les autres victimes on retrouve, Óscar Adrián Valenzuela Baca, âgé de 21 ans et Luis Gustavo López Soto, tout juste 20 ans. Le SSP a expliqué que « des coups de feux avaient été perçus dans la zone » et qu’une voiture avait fait barrage aux victimes et qu’elles avaient été ainsi abattues dans leur véhicule.

L’opération de police nommée Alba, a duré 9 heures, ce sont des centaines de policiers fédéraux et étataux qui ont opéré dans le cœur de la ville à la recherche de jeunes filles portées disparues, la police municipale n’a pas, quant à elle, participé aux investigations. Plusieurs patrouilles ont été disposées afin de bloquer la circulation automobile mais aussi le passage des piétons alors que les agents foullaient des bars, des lieux de la nuit, des hôtels ou encore des bâtiments désaffectés.

Dans le centre de Ciudad Juárez, il existe de nombreux bars, night-clubs, et motels, tous ont été vidés de leurs occupants tandis que les propriétaires, employés ou encore « danseuses » ont été arrêtées pour vente de spiritueux et pour des activités de prostitution, tous ont été déférés au parquet de la zone nord où ils vont être interrogés sur les disparitions. Lorsque l’opération s’est achevée, des parents ont accouru pour obtenir des informations et retrouver ainsi leur enfant. Selon Malú García Andrade, directrice de l’organisme non gouvernemental « Nos filles de retour à la maison » ou « Nuestras Hijas de Regreso a Casa », a déclaré qu’au mois de juillet quatre adolescentes avaient disparu dans le centre de Juárez, toutes présentant les mêmes caractéristiques physiques. Elle a ajoutée qu’elles avaient disparu dans des petites rues proches de la cathédrale alors qu’elles cherchaient du travail ou bien qu’elles étaient en train d’acheter quelque chose, il s’agissait de jeunes femmes à la peau claire, minces, d’environ 1 m 65, avec les cheveux ondulés. Malú García Andrade a dénoncé qu’il existait un réseau de traite des femmes dans le centre-ville, sa vie a dès lors été mise en danger, elle a été menacée de mort et a donc quitté les lieux pour sa propre sécurité.

Ciudad Juárez, avec ses 1,2 million d’habitants, est considérée comme l’une des villes les plus violentes au monde, elle est le siège d’enlèvements, d’assassinats et de trafics en tout genre, les cartels de la drogue règnent en maître et ce sont 9000 morts qui sont à déplorer depuis décembre 2006. Il existe environ 14 000 tueurs à gages travaillant aux services des cartels de la drogue, selon des estimations officielles. La majorité des homicides sont liés aux affrontements entre deux cartels, celui de Sinaloa et celui de Juárez qui luttent pour le contrôle du trafic vers les Etats-Unis.

Dans les années 1990, environ 400 jeunes femmes ont été assassinées à Ciudad Juárez, en 2010 ce sont 59 femmes et jeunes filles qui ont été portées disparues à Ciudad Juárez et 48 dans le reste de l’État de Chihuahua, dont cette ville fait partie.

(Article rédigé par Aline Timbert)


Tags: , , , , , , , , , , , ,

    1 commentaire

Laisser un commentaire

Rétroliens

Laisser un rétrolien