Cuba : La France est le troisième pays émetteur de touristes en ce début 2012

Cuba, Economie — Par le 15 juillet 2012 à 18 h 49 min

À Cuba, la fréquentation des touristes internationaux a connu une hausse de 5,5 % entre janvier et mai 2012, ce sont 1 437 890 visiteurs étrangers qui ont fait le choix d’un voyage vers l’île des Caraïbes qui jouit d’un climat tropical, des chiffres émis par le Bureau national de statistiques et d’information (ONEI).

Le rapport précise également que ce chiffre représente, par rapport à l’année 2011, 74 512 visiteurs supplémentaires, ce sont donc 7,1 % de touristes en plus qui sont arrivés en mai 2012 par rapport au mois de mai 2011. Ce sont 2 716 317 touristes qui ont visité Cuba en 2011, un chiffre considéré jusque-là comme « record » et qui a permis au pays d’engranger toujours plus de devises (hôtellerie, transports, restauration, commerce, loisirs…), une augmentation de près de 11,9 % par rapport en 2010. L’Amérique du Nord fournit le plus grand nombre de visiteurs, en particulier le Canada, premier pays émetteur de touristes, en seconde position ce sont les visiteurs européens qui se déplacent en plus grand nombre dans ce pays marqué par la figure de Fidel Castro, cependant il est à noter que la crise économique a eu un impact concernant l’arrivée de touristes italiens ou encore espagnols.Ils sont en toute logique moins nombreux à voyager à Cuba depuis le début de l’année.

Carte de Cuba

La France est d’ailleurs le troisième pays émetteur de touristes après le Canada et l’Angleterre pour le mois de mai 2012, 8 031 Français ont choisi de voyager à Cuba au lieu de 6 521 individus en 2011.

Les touristes canadiens occupent haut la main la tête du classement avec 60 412 visiteurs rien que pour le mois de mai 2012 contre 14 776 visiteurs en provenance du Royaume Uni.

Le tourisme est l’un des principaux moteurs économiques de Cuba,en effet, le secteur touristique cubain représente la seconde activité source de devises, après l’exportation de services. A ce titre les autorités espèrent bien accueillir en 2012 près de 3 millions de visiteurs et récolter ainsi près de 2 000 millions de dollars. Cuba bénéficie actuellement de 60 000 chambres réparties sur 300 hôtels à travers le pays, une offre susceptible de satisfaire le plus grand nombre.

Villa Clara

Le tourisme interne bénéficie également d’une embellie, parmi les destinations préférées des Cubains, on peut citer la ville de Santiago de Cuba et sa plage de Baconao; Valle de Viñales, à Pinar del Río; mais aussi la zone englobant Villa Clara jusqu’à Camagüey.

En 2011, Cuba n’occupait pas moins que la troisième place en tant que destination touristique de la très attrayante zone caraïbe, une information révélée par le ministre cubain rattaché au tourisme Manuel Marrero. Il faut dire que l’île regorge de nombreux atouts propices à un tourisme balnéaire de qualité, mais aussi à un tourisme vert ou encore culturel. Cuba est aujourd’hui encore riche de son histoire coloniale et jouit d’un patrimoine culturel reconnu, inscrit sur la liste du patrimoine culturel de l’humanité de l’UNESCO.
À titre d’exemple Camagüey (inscrit sur la liste du patrimoine culturel de l’humanité en 2008) constitue l’un des sept premiers villages fondés par les conquistadors espagnols à Cuba, à ce titre la ville a joué un rôle fondamental en qualité de centre urbain d’un territoire dédié à la culture sucrière et à l’élevage. Dressée en 1528 à l’endroit même où elle se situe aujourd’hui, la ville a grandi sur la base d’un tracé urbain irrégulier basé sur un système de places, de rues et ruelles tortueuses et de pâtés de maisons irréguliers, une originalité certaine en Amérique latine coloniale qui mérite qu’on s’y attarde. Son centre historique s’étend sur 54 ha et témoigne de nombreux styles artistiques comme le néoclassique, l’éclectique, l’Art déco, ou encore le néocolonial.

La Havane

Autre lieu qui mérite le détour, le centre historique de La Havane, bâti entre les XVIe et XIXe siècles, qui a été déclaré par l’UNESCO en 1982, patrimoine culturel de l’humanité en raison de l’importance de ses valeurs architecturales, historiques et culturelles, uniques en Amérique latine.
Fondée en 1519 par les conquistadors espagnols, La Havane est devenue au XVIIe siècle un important centre de construction navale pour les Caraïbes. Même si actuellement elle constitue une métropole tentaculaire de deux millions d’habitants, son centre ancien abrite un mélange intéressant de monuments baroques et néoclassiques, ainsi qu’un ensemble homogène de maisons avec des arcades, des balcons, des grilles en fer forgé et des cours intérieures. Grâce à d’importants travaux de restauration, la vieille Havane et son centre historique ont retrouvé leur éclat d’antan tout en protégeant l’habitat populaire et la vie culturelle. Il s’agit là d’un véritable moteur économique et social.

Varadero

Cuba aspire aussi à développer l’activité touristique sur ses différents îlots parmi les plus connus Santa María, Largo del Sur, Coco, Guillermo, Saetía, Las Brujas, Villa Clara et Levisa. Selon les chiffres officiels, durant l’année 2010, 2792 chambres ont été créées pour accueillir les visiteurs principalement sur les îlots au nord de la province de Villa Clara, on peut également mettre l’accent sur la très réputée station balnéaire de Varadero située à environ 120 kilomètres de La Havane.

Villa Clara, est une province qui compte plus de 800 000 habitants pour une superficie totale de 7 943 km², avec ses îlots vierges et son patrimoine historico-culturel, elle constitue un pôle attractif certain. Les amoureux de plongée sous-marine trouveront en ces lieux une grande diversité d’espèces sous-marines ainsi que de magnifiques formations coralliennes. Par ailleurs la capitale Santa Clara vous plonge directement dans l’histoire du pays puisque la ville est associée à la figure du révolutionnaire Che Guevara, le mémorial du guérillero où a été construit un mausolée qui accueille ses restes depuis 1997 (après le rapatriement de la dépouille du « comandante » argentin, depuis la Bolivie).

À Cuba le tourisme balnéaire est très répandu et apprécié, parmi les destinations les plus prisées l’on peut nommer Cayo Coco, Varadero, Guardalavaca, Cayo Guillermo qui jouissent de superbes hôtels de luxe.
Varadero est d’abord et avant tout une destination touristique balnéaire, elle possède plus de 20 km de plages de sable blanc un paradis pour s’adonner au farniente. Les premiers touristes commencèrent à fréquenter Varadero dès les années 1870 et elle fut considérée pendant des années comme une destination d’élite. De son côté Guardalavaca est devenue le troisième pôle touristique de Cuba, derrière La Havane et Varadero, un lieu où l’histoire n’est jamais loin puisque ce fut l’un des premiers lieux qu’ait visités Christophe Colomb en 1492.

Guamá

Autre lieu digne d’intérêt, la péninsule de Zapata qui propose l’un des écosystèmes les plus riches de l’île, l’environnement offre une faune et une flore d’une grande rareté marquées par un fort endémisme. Situé dans la péninsule, le Grand parc naturel de Montemar propose aux touristes de découvrir des plages, des forêts exotiques, des mangroves, de grands fleuves et lacs naturels, des grottes inondées qui communiquent avec la mer. Les visiteurs peuvent s’adonner à diverses activités sportives comme le cyclisme, la randonnée pédestre ou équestre, mais aussi à des activités de nature. Au sein de cet écosystème humide, las passionnés de nature pourront observer  la grande diversité ornithologique (190 espèces d’oiseaux), et auront l’occasion de visiter la célèbre ferme d’élevage aux crocodiles de Guamá.

Depuis 1990, Cuba a reçu près de 30 millions de voyageurs malgré l’embargo que les États-Unis maintiennent en vigueur contre le gouvernement de La Havane.

(Aline Timbert)

 


Tags: , , , , , , , , , , , , ,

    2 commentaires

  • juan dit :

    la clientèle de l’hotel National n’est pas la clientèle des chambres chez l’habitant

    d’autre part les impôts payés par les teneurs de chambres chez l’habitant servent à financer la santé public , les écoles
    ce n’est pas le cas en Tailande ou effectivement un petit commerce ne paie pas d’impôt ou de nombreux enfants ne vont pas à l’école
    ne pas oublié qu’a Cuba tous les enfants vont à l’école et il est formellement interdit de faire travailler des enfants

    c’est vrai les japonais sont heureux de venir à Cuba le mode de vie , le stess en moins leur permet de changer de vie, de se détendre un moment , les cubains sont chaleureux , plein d’humour , la musique fait partie de leur vie

    mais il ne faut pas oublier le blocus des états unis sur Cuba un blocus féroce créant des préjudices terribles pour la vie des cubains , ainsi que pour l’économie cubaine

  • Pour profiter au mieux de Cuba, il est très intéressant d’aller dormir chez l’habitant en chambre d’hôte, ( casa particular ) à louer et il est aussi possible de louer des maisons à Varadero, ou bien dans toutes les principales villes touristiques de Cuba et autres, où vous pourrez avoir des contacts directs avec la population.
    Voir le site de JDSDF a Cuba

    http://pagesperso-orange.fr/jdsdf

Laisser un commentaire

Rétroliens

Laisser un rétrolien