Au Mexique, le volcan Popocatépetl, situé au sud-est de la ville de Mexico, connaît une activité constante depuis le début du mois de mai, il a émis près de 300 exhalations entre la nuit de mercredi et de jeudi engendrant la propagation d’une légère couche de cendres à l’extrême sud de la capitale, des informations données par les autorités. Jeudi, le stratovolcan a émis une colonne de cendre qui a atteint 2 500 mètres d’altitude au-dessus du cratère, a indiqué le centre national des préventions des catastrophes (Cenapred). Les cendres rejetées par le volcan que l’on surnomme aussi le Popo se sont propagées à l’ouest et ont atteint la ville de Mexico, comme l’a confirmé le chef de gouvernement de la capitale, Miguel Ángel Mancera.

Le niveau jaune phase 3 est maintenu

Le volcan Popocatépetl
Le volcan Popocatépetl

« On nous a reporté une chute de cendre dans la partie sud-orientale de Milpa Alta, en raison de la faible quantité, aucun plan n’a été activé », a précisé Mancera sur Twitter. Ce dernier a également indiqué que le Secrétariat de la protection civile locale suivait l’évolution des événements avec la plus grande attention. L’activité du volcan a repris un niveau identique à celui enregistré avant l’explosion quelques minutes après ce regain énergétique comme l’a précisé la Cenapred. L’alerte autour du volcan est maintenu au niveau jaune en phase trois ce qui signifie « une activité explosive de niveau intermédiaire à haut », en plus de la croissance et de la destruction de dômes de lave, d’émanations de vapeur, de gaz ou encore de cendres, il existe également une possible émission de flux pyroclastiques « de niveau moyen », des précisions délivrées par le Cenapred. Le volcan Popocatépetl fait partie de l’axe volcanique qui traverse le centre du Mexique, il a augmenté en activité durant la seconde semaine de mai, ce qui a placé en état d’alerte maximale à l’état de Puebla, localisé à proximité du colosse, les autorités fédérales sont alors passées du niveau jaune phase 2 au niveau jaune phase 3.

Le volcan, qui est aussi surnommé par les habitants Don Goyo, a connu un impressionnant regain d’activité hier, des fragments ont été dès lors projetés à plus de 1 500 m d’altitude. Les autorités fédérales et d’État ont demandé à la population des communautés voisines de rester particulièrement vigilantes quant à l’évolution de la situation. Les routes doivent être dégagées si une évacuation est rendue nécessaire, d’ailleurs un plan a été mis sur pied et une simulation a été organisée mercredi pendant plus de 2 heures pour pallier à toute éventualité, comme l’a souligné le gouverneur de l’État du Mexique Eruviel Ávila. Il a supervisé le Plan opérationnel volcan Popocatépetl 2013, un exercice de simulation qui a permis, entre autres, de configurer des axes d’évacuation en cas d’éruption violente, ou encore la mise à disposition de centres d’hébergement.

mexique24052013-2« Je me trouve à Ecatzing,  je supervise le Plan opérationnel volcan Popocatépetl 2013. », tel est le message posté par le politique sur son compte Twitter dans le but de rassurer la population « nous sommes prêts à répondre à toute urgence ». Le gouvernement de l’État de Mexico a reçu l’aide des gouvernements fédéraux, municipaux, les autorités collaborent à tous les niveaux pour garantir la sécurité des Mexicains concernés par ce regain d’activité du Popo.
Le volcan se situe à 60 km au sud-est de la ville de Mexico s’élève à 5 452 m d’altitude, il se situe entre les états de Puebla, Morelos et México et il est à ce jour l’un des volcans les plus actifs à du Mexique. Un cordon de sécurité a d’ores et déjà été mis en place sur 12 km autour du volcan, nul n’est autorisé à s’introduire dans ce périmètre de sécurité, il s’agit également de maintenir une circulation contrôlée entre Santiago Xalitzintla et San Pedro Nexapa, via Paso de Cortés. Les populations de Ecatzingo, Tepetlixpa, Atlautla, Ozumba et Amecameca sont celles concernées par une possible évacuation an cas de danger imminent.

Un plan d’évacuation rodé en cas de besoin

Route d'évacuation
Route d’évacuation

La population est particulièrement habituée aux sursauts du volcan qui connaît régulièrement des soubresauts préoccupants et chaque habitant fait contre mauvaise fortune bon coeur à chaque recrudescence d’activité en espérant que le pire ne se produise pas.

Depuis ces dernières heures, le système de surveillance volcanique a enregistré des secousses de faible intensité ainsi que 14 exhalations, la nébulosité dans la région ne permet pas de confirmer une émission constante de vapeur d’eau, de gaz et de cendres, cependant les scientifiques ont pu enregistrer certaines de ces émissions.

Pour rappel, un stratovolcan ou volcan composite est un volcan dont la structure est constituée de l’accumulation de coulées de lave, de téphras et/ou de pyroclastites au cours des différents stades éruptifs. Ils prennent une forme conique à cause de leur lave pâteuse qui s’écoule difficilement, des retombées de cendres et de scories se faisant préférentiellement près de la cheminée volcanique et des dépôts laissés par les coulées pyroclastiques partant du sommet du volcan. Leurs éruptions peuvent être explosives, de type vulcanien, strombolien, péléen ou plinien.

(Franck T)


Se mantiene alerta amarilla fase III por… par teleSUR_tv