La tempête tropicale « Fernand », qui a frappé le Mexique dimanche, a fait au moins 13 morts dans l’État du Veracruz, situé au sud-est du pays, la plupart des victimes sont mortes emportées dans des glissements de terrain engendrés par des pluies diluviennes. Le Service météorologique national du Mexique a expliqué que la tempête tropicale, formée dans le golfe du Mexique, a touché terre dans la nuit de dimanche à lundi causant la crue de différents fleuves parmi lesquels les cours d’eaux Bobos, Nautla, Quilate et Actopan (des crues pouvant atteindre 2 m).

mexique27082013-1Lundi 26 août, deux autres fleuves ont débordé entraînant des inondations impressionnantes. Les municipalités de Yecuatla, Tuxpan et Atzalan ont été les plus touchées par le phénomène météorologique, la première localité déplore la mort de neuf personnes après qu’un glissement de terrain ait dévasté plusieurs maisons. À Tuxpan, trois autres personnes sont également mortes des conséquences de ces précipitations et une victime a été répertoriée à Atzalan (finalement une quatorzième victime a été signalée dans l’État d’Oaxaca). Fort heureusement, la tempête tropicale a perdu en intensité hier soir, en devenant une simple dépression tropicale, après avoir touché le port de Veracruz. Les responsables de la sécurité civile ont déclaré qu’au moins 10 municipalités avaient été isolées en raison de routes bloquées par des éboulis.

Hier, en fin de journée, les autorités ont rassuré la population en signalant que « Fernand » perdait en puissance tout en en appelant à la vigilance puisque de fortes pluies pouvaient toujours s’abattre aujourd’hui dans le centre et l’est du pays comme conséquence directe de son passage.

Federico Acevedo Rosas, sub-coordinateur aux prévisions météo du SPC (Secretaría de Protección Civil), a déclaré lundi lors d’une conférence de presse que le mur d’eau « apporté » par « Fernand », lorsqu’il a touché les côtes, a provoqué des pluies qui ont oscillé en moyenne entre 100 et 200 millimètres dans les zones situées au centre et au nord de Veracruz, des précipitations accompagnées de vents estimés à 80 km/h en rafales. Un phénomène violent qui a engendré d’importantes inondations et des glissements de terrain meurtriers.

mexique27082013-2À titre préventif, les cours ont été suspendus dans l’État du Veracruz hier après que l’alerte rouge ait été déclarée suite aux crues inquiétantes des fleuves, une décision de prudence émise par le Secrétariat de protection civile du gouvernement d’État. Le passage de la tempête tropicale a sérieusement endommagé une centaine de foyers et a nécessité l’évacuation de plus de 300 personnes, selon des informations émises par les autorités locales. « Fernand » a depuis quitté Veracruz pour toucher le nord de Puebla, les habitants restent donc en état d’alerte en raison de possibles glissements de terrain dans les zones montagneuses. Située à environ 85 km au sud sud-ouest de Tuxpan, l’actuelle dépression est accompagnée de vents d’environ 55 km/h, des précisions données par le Centre national des ouragans des États-Unis. Dans le Veracruz, près de 88 000 personnes ont été affectées, beaucoup de foyers sont restés plusieurs heures sans électricité, mais tout a été mis en oeuvre par les techniciens de La Comisión Federal de Electricidad pour rétablir le courant le plus vite possible (95% du réseau était rétabli hier à 20 h selon la CFE ).

mexique27082013-3Fernand est la sixième tempête tropicale de la saison 2013 formée dans l’océan atlantique (après le passage d’Andrea, de Barry, de Chantal, de Dorian et d’Erin ), le Service de météorologie du Mexique prévoit un total de 18 cyclones sur l’ensemble de la saison, mais aussi des ouragans modérés et même intenses.
C’est généralement entre le 15 août et le 30 septembre que les phénomènes météorologiques les plus violents ont lieu dans cette partie du monde. Les tempêtes tropicales sont divisées en trois groupes principaux : les dépressions tropicales, les tempêtes tropicales et un troisième groupe dont le nom varie selon les régions.
Une dépression tropicale est un système organisé de nuages, d’eau et d’orages avec une circulation atmosphérique définie en surface et des vents soutenus maximum de moins de 17 mètres par seconde (62 km/h).
Une tempête tropicale est un système organisé de nuages, d’eau et d’orages avec une circulation définie en surface et des vents soutenus maximum entre 17 et 33 mètres par seconde (62-119 km/h). Enfin, un cyclone tropical implique un vent soutenu maximum qui excède 33 mètres par seconde (environ 119 km/h), ce phénomène est bien entendu le plus redouté.

(Aline Timbert)