Sous la cité préhispanique de Teotihuacán, à Mexico, les archéologues ont mis au jour, après plusieurs années d’un travail méticuleux, un trésor magistral composé de milliers de pièces oubliées parmi lesquelles des pierres précieuses, des reliques ou encore des figurines en bois parfaitement conservées.

mexique31102014-2Ces pièces ont été retrouvées dans un tunnel souterrain d’environ 103 m de longueur, ce qui conforte l’idée des scientifiques selon laquelle il n’est pas impossible de trouver les tombeaux des anciens gouvernants. 50 000 offrandes ont pu être découvertes par les experts de l’Institut national d’anthropologie et d’histoire du Mexique, « les pièces retrouvées sont extraordinaires et vont nous permettre de revoir nos idées sur Teotihuacán », a affirmé l’archéologue mexicain Sergio Gómez lors d’une conférence de presse. Après plusieurs années d’exploration et de fouilles au sein du tunnel qui n’avait pas été visité depuis près de 1800 ans, les chercheurs ont découvert que les murs et le plafond étaient parsemés de minéraux brillants qui devaient permettre aux habitants de l’époque de récréer leur conception de l’inframonde.

« Les murs et les voûtes du tunnel sont recouverts d’ une poudre d’un minéral métallique, fait d’hématite et de magnétite, ce qui révèle qu’on y entrait avec des torches et que tout s’illuminait comme un ciel parsemé d’étoiles scintillantes », a révélé le chercheur.

Cette spectaculaire découverte a eu lieu à environ 103 m de l’entrée principale du tunnel de l’emblématique Pyramide du serpent à plumes, parmi les objets retrouvés, des pièces uniques en pierre ou en bois qui ont pu être conservées durant des siècles à 18 m de profondeur.

mexique31102014-1« En raison de la profusion offrandes, et du matériel que nous avons découvert, cela ne peut pas être un autre lieu, c’est le lieu où ils sont enterrés », a affirmé le responsable du projet. Les restes des dirigeants de la cité, fondée il y a environ 2500 ans, là même où l’on retrouve les fameuses pyramides du Soleil et de la Lune, n’ont pas encore été mis au jour, mais pour les spécialistes, le mystère pourrait être levé fin 2015, avec l’espoir grandissant de trouver les corps des défunts.

Teotihuacán est une cité préhispanique (150 avant Jésus-Christ- 650 après Jésus-Christ) qui se situe à environ 50 km au nord-est de la capitale mexicaine, elle a été l’une des plus imposantes du monde ancien avec une superficie d’environ 20 km² qui pouvait réunir jusqu’à 100 000 habitants. Le tunnel a été découvert en 2003, mais il a fallu des années pour que les experts puissent atteindre son extrémité en extrayant de façon méticuleuse environ 950 t de terre et de pierres utilisées par les « teotihuacanos » pour sceller l’entrée et éviter que ce lieu sacré ne soit profané.

Une technologie de pointe a dû être utilisée pour parvenir à ce résultat, des scanners, des robots, des géoradars, le tunnel commence en effet à 15 m de profondeur, mais descend jusqu’à 18 m à son bout, il y a trois chambres où ont été déposées de nombreuses offrandes de type cérémoniel : des pierres en jade, des conchas, des escargots marins, de la céramique, des sculptures et diverses figurines, mais aussi des semences de diverses plantes. On retrouve également des ossements ayant appartenu à des oiseaux ou à des félins ainsi que des objets en bois en parfait état de conservation.

Des offrandes en provenance des côtes du Golfe du Mexique et des Caraïbes ont été découvertes comme « des grands escargots mesurant jusqu’à 60 cm, des perles de jade du Guatemala, des balles en caoutchouc originaire des tropiques, ainsi que des céramiques de différentes régions de l’actuel territoire mexicain ».

mexique31102014-3L’archéologue a souligné qu’au fur et à mesure que les experts avançaient au sein de la structure, l’hypothèse du caractère cérémoniel de toute la cité se confirmait, ils soulignent le caractère mythique du lieu, ce tunnel a été construit pour représenter la vision du monde souterrain avec des montagnes, un ciel étoilé et des rivières qui le traversent : « Les bâtisseurs de Teotihuacan ont creusé jusqu’au niveau de la nappe phréatique pour recréer les rivières du monde souterrain ».

Selon l’ancienne mythologie, les rites les plus importants se réalisaient sous terre, comme la transmission de pouvoirs entre dirigeants. Désormais, les scientifiques espèrent découvrir les dépouilles d’anciens hauts dirigeants et hauts dignitaires qui ont marqué la vie politique et religieuse de la cité « il s’agit seulement d’une hypothèse que nous espérons confirmer ». Déclarée Patrimoine de l’humanité par les Nations unies, la cité de Teotihuacán a atteint son apogée entre 250 et 500 ans après Jésus-Christ, Teotihuacán est l’un des plus anciens sites archéologiques connus du Mexique.

Teotihuacan
Teotihuacan

Sa redécouverte remonte à 1864, et ses premières fouilles à 1884. Certains de ses monuments ont été restaurés en 1905-1910, comme la pyramide du Soleil, à laquelle son inventeur, Leopoldo Batres, restitua arbitrairement un cinquième niveau. Depuis 1962, la recherche archéologique a été coordonnée par l’Instituto Nacional de Antropología e Historia qui a développé une politique plus rigoureuse de localisation des vestiges et de supervision des fouilles dans les environs immédiats de la zone cérémonielle, tout en favorisant des découvertes magistrales (Palacio de Quetzalmariposa, grotte située sous la pyramide du Soleil).