chili26012016

Bonne nouvelle pour le tourisme chilien, le secteur a enregistré une hausse de 20,4 % en 2015 par rapport à l’année antérieure, une hausse record pour ce pays sud-américain. Le Chili a reçu plus de 4,4 millions de touristes étrangers en 2015, ce qui constitue une hausse de la fréquentation de 21 % par rapport à 2014. Parmi les visiteurs étrangers qui ont choisi de fouler le sol chilien, on retrouve essentiellement des Argentins (avec une hausse de 47,2 %), des Brésiliens (une augmentation du nombre de touristes de 14,3 %), des Nord-Américains (les États-Unis et le Canada avec une hausse de fréquentation respective de 13,9 % et de 11,8 %). Les visiteurs européens ont augmenté de 1,5 % et ceux en provenance d’Asie de 19,9 %.

La politique de promotion touristique mise en place par les autorités a porté ses fruits, avec un budget de 14 millions de dollars (contre 7 millions de dollars en 2011), le potentiel du Chili comme destination de vacances a convaincu les voyageurs du monde entier, le sous-secrétariat au Tourisme a fait savoir qu’il visait pour 2020 d’atteindre 5 millions de visiteurs étrangers sur le territoire national.
Pour les touristes longue distance, le patrimoine naturel constitue, pour 65 % d’entre eux, le principal attrait pour découvrir le chili, un environnement favorable aux sports d’aventure, d’ailleurs le Chili a remporté en 2015 le prix de la meilleure destination « aventure » du continent latino-américain par les World Travel Awards. Des sanctuaires naturels comme la Réserve nationale Pingüino de Humboldt et le Parc national Fray Jorge, permettent une immersion au cœur d’un cadre privilégié où les visiteurs peuvent approcher des espèces marines protégées.
Durant la présidence de Sebastián Piñera, des efforts ont été menés pour booster l’industrie touristique de façon soutenable en garantissant au visiteur des critères globaux permettant 3 niveaux de distinction.

Parmi les critères, on retrouve, la gestion de l’eau, la préservation de la biodiversité, l’offre culturelle, la bonne gestion énergétique ou encore l’équité sociale, « nous souhaitons avancer par que cette industrie parvienne à être soutenable en atteignant une harmonie avec l’environnement qui prend en compte les communautés locales et qui puissent faire cohabiter de grandes entreprises avec des projets familiaux ou des micro-entrepreneurs », a affirmé la sous-secrétaire au Tourisme (SERNATUR), Javiera Montes.
Par ailleurs, Javiera Montes, a souligné que l’image du Chili comme destination touristique est également liée aux conditions sécuritaires « nous sommes un pays où on nous reconnait des attributs très importants autour de la sécurité, de la connectivité, de l’organisation en matière de déplacements internes, des valeurs reconnus par nos pays voisins ».

Parmi les lieux attractifs du Chili, on peut citer la ville de Coquimbo qui attire tous les passionnés d’astronomie, les novices comme les professionnels, reconnue comme « La région étoile », 40 % des observations astronomiques mondiales ont lieu dans cette région.

Par ailleurs, la ville portuaire de Valparaiso est un site inscrit au patrimoine mondial depuis 2003 et a été sélectionnée avec la vallée de Casablanca dans le cadre du Réseau des Capitales de Grands Vignobles, un groupe restreint qui comprend une douzaine de régions viticoles du monde. Situé sur la côte Pacifique au centre du Chili, le quartier historique de la ville portuaire de Valparaiso propose un exemple éloquent du patrimoine de l’ère industrielle, lié au commerce maritime international de la fin du 19e et du début du 20e siècle.
La ville a abrité le premier et le plus important port marchand sur les routes maritimes reliant la côte Pacifique de l’Amérique du Sud aux océans Atlantique et Pacifique via le détroit de Magellan.

Pour Javiera Montes, les chiffres de ce début 2016 sont positifs, les quinze premiers jours de l’année (actuellement c’est l’été austral en Amérique du Sud) : « Nous sommes heureux que le nombre de touristes nationaux ait augmenté de 5,1 % par rapport à l’année dernière. Notre pays possède une grande variété de destinations touristiques et chaque offre permet de vivre des expériences différentes cet été et toute l’année. Mais ce ne sont pas seulement des Chiliens qui visitent le pays, plus de 320 000 touristes étrangers sont venus sur le territoire, nous sommes par conséquent très confiants et optimistes en ce qui concerne la saison à venir ».

Durant une interview accordée au journal El Economista, elle a déclaré : « Comme gouvernement, nous stimulons la productivité, l’innovation et la croissance, et pour cela nous menons un effort pour injecter des ressources dans ces secteurs considérés comme stratégiques dans notre économie, et le tourisme en fait partie ». En tenant en compte du nombre de touristes qui ont visité le Chili en 2015 et la durée des séjours, on estime que les dépenses faites sur le territoire ont augmenté de 17,3 % avec des devises estimées à 290 millions de dollars.