mexique09082016

À Puebla et Veracruz, ce sont au moins 45 personnes qui ont perdu la vie en raison de glissements de terrain occasionnés par le passage de la tempête tropicale Earl. À Puebla, 32 personnes sont mortes tandis que l’État de Veracruz pleure 13 victimes, selon les chiffres de la Protection civile. Des milliers de sinistrés sont à déplorer en raison des fortes pluies causées par la tempête tropicale ce week-end dans les États mexicains de Veracruz (est), Puebla (centre) et Hidalgo (centre).

Earl, qui a atteint la force d’un ouragan sur l’échelle d’intensité Saffir-Simpson lors de son passage au-dessus de l’Atlantique, a perdu en force en arrivant sur le territoire mexicain, cela ne l’a pas empêchée d’être à l’origine de précipitations torrentielles qui ont sévèrement touché plusieurs États.

L’État central de Puebla a été la plus touché par les pluies torrentielles qui ont provoqué l’effondrement de plusieurs collines à l’aube dimanche, les maisons ont été emportées par des glissements de terrain dans les municipalités de Huauchinango et Tlaola, dans la région montagneuse de Puebla.

À Huauchinango 14 morts, dont sept mineurs, ont été enregistrés après des glissements de terrain qui ont frappé plusieurs quartiers. A Xaltepec, une communauté de Huauchinango, une colline s’est dérobée sur une communauté et a fait 11 morts, dont huit jeunes mineurs.

Trois autres personnes ont été tuées sous des tonnes de terre dans la municipalité de Tlaola.

À Puebla, la zone où ces fortes pluies se sont produites est très difficile d’accès, il est donc possible que le nombre de morts puisse augmenter. Le ministère de l’Intérieur (ministère de l’Intérieur) a décrété la déclaration d’urgence pour les municipalités touchées et a activé le Fonds pour les interventions d’urgence (FONDEN).

Dans l’État de Veracruz, où Earl a frappé comme une tempête tropicale vendredi et samedi, dix personnes sont décédées dans des glissements de terrain.

Les services de la protection civile de l’État de Veracruz ont rapporté qu’il y a 10 600 personnes touchées, 2 141 maisons et 18 communautés isolées. Le président du Mexique, Enrique Peña Nieto a déclaré lundi sa solidarité avec les familles des victimes, et a demandé à la population de rester vigilante avec le passage d’une nouvelle tempête tropicale prénommée Javier.

Le phénomène devrait toucher terre aujourd’hui et perdre ainsi la force, la tempête devrait atteindre la péninsule de Baja California (Basse Californie) à vitesse lente. Selon les prévisions, Javier devrait laisser dans son sillage entre 10 et 20 centimètres de pluie et des vents forts . Un avertissement de tempête tropicale est en vigueur de Manzanillo à Cabo Corrientes, et dans la partie sud de la péninsule de Baja California à Santa Fe.

«Je tiens à exprimer ma plus profonde solidarité aux familles qui ont malheureusement perdu un être cher, » a déclaré le président dans son discours lors d’une cérémonie du Système national pour l’égalité entre les femmes et les hommes qui a eu lieu dans la capitale.

Il a souligné avoir demandé aux divers ministères du gouvernement de fournir « un soutien accru » aux familles des personnes tuées, mais aussi « aux gens qui ont subi des dommages, la dévastation, et qui ont perdu leur foyer ».

Le coordonnateur national de la protection civile du ministère de l’Intérieur, Luis Felipe Puente, a affirmé lors d’une conférence de presse que les chiffres officiels de décès liés à Earl à Veracruz Earl sont de 13 et 32 à Puebla.

Cependant, il a averti que tribu pourrait être plus lourde en raison en raison des pluies générées par la tempête « il y a des risques dans les zones collinaires à Oaxaca, Guerrero, Veracruz et Puebla ».