colombie14092016

Après le nord du Pérou qui a connu le 10 septembre un séisme d’une magnitude de 6,1 sur l’échelle ouverte de Richter, c’est au tour de la Colombie de voir son sol sursauter, un tremblement de terre a été ressenti dans une grande partie du département d’Antioquia, aucun dégât important n’a été signalé pour le moment, si l’on en croit les conseils municipaux pour la gestion des risques de catastrophe.

Selon les premiers rapports d’experts, Mutatá a été l’épicentre de ce séisme de 6,1 survenu à 20 h 58, heure locale (1 h 58 GMT), le Service géologique des États-Unis situe le phénomène tellurique à une profondeur d’environ 10 km. Le tremblement de terre a également été ressenti à la capitale Bogotá (située à environ 600 km). Il n’y a aucun rapport de victimes et des dégâts majeurs jusque-là.

Via son compte Twitter, le président de la république Juan Manuel Santos a souligné qu’il avait reçu le rapport préliminaire du Directeur de l’Unité nationale pour la gestion des risques de catastrophes précisant : « Heureusement aucun dommage n’a été signalé pour le moment. Nous attendons la suite ».

La secousse a été ressentie avec une grande intensité à Medellín, capitale d’Antioquia et Chocó, Cordoba, Caldas, Quindio, Risaralda, Santander et Boyaca, ainsi que dans les bâtiments élevés à Bogotá. Bien qu’il n’y ait pas de rapports de blessures ou de graves dommages, l’Unité nationale pour la gestion des risques de catastrophe a précisé qu’elle menait des activités de coordination avec les autorités régionales pour établir les conséquences possibles du séisme.

Le département d’Antioquia se situe dans le nord-ouest de la Colombie, à la limite entre la zone côtière et les montagnes. Il s’étend des Andes jusqu’à la mer des Caraïbes, en traversant les Andes colombiennes.

Le secrétaire du gouvernement de Mutatá, Richard Guevara, a indiqué qu’une partie de la municipalité voisine de San Juan de Uraba, près de la frontière avec le Panama, n’a plus d’électricité en raison du tremblement de terre. « Dans le village de Bajirá (juridiction de San Juan de Urabá), on a rapporté que le mouvement a également été ressenti très fortement, mais aucun dommage si ce n’est l’absence d’électricité », des propos rapportés par le quotidien local El Colombiano.

Le 23 mars dernier, un tremblement de terre de magnitude 5,2 a été perçu dans la ville de Los Santos, département de Santander, également localisé dans le nord de la Colombie. La Colombie est régulièrement ébranlée par des séismes. Parmi , les tremblements dévastateurs, on peut citer celui du 1er mars 1983, la ville de Popayan, située au sud-ouest de Bogotá, a été ravagée par un puissant séisme de magnitude 7 sur l’échelle de Richter. Les quatre cinquièmes des maisons et des bâtiments de la ville, dont de nombreux édifices d’architecture de style colonial, ont été détruits. Deux cent cinquante personnes, au moins, ont péri sous les décombres.