perou19092016

Ce 21 septembre, le visage reconstitué du Seigneur de Sipan va être révélé au grand public. Les spécialistes vont dévoiler l’aspect physique de celui qui a été baptisé « Señor de Sipán », à Lima, capitale du Pérou, son visage a été reconstruit le plus fidèlement possible en ayant recours à la technique de l’anthropologie médico-légale en 3D (scanner du visage).

C’est en 1987 que le tombeau du Seigneur de Sipan a été découvert par l’archéologue péruvien Walter Alva, une étape considérable dans l’étude archéologique de l’Amérique précolombienne.

L’expert, désormais directeur des tombes royales du Musée éponyme, a confirmé aux médias la présentation officielle de la reconstruction du visage .

« Cela a demandé un travail d’environ trois mois, un long processus mené par des spécialistes, une coopération entre le Brésil et l’université Garcilaso de la Vega », a-t-il précisé.

Les scientifiques sont les mêmes qui ont reconstitué les visages les figures catholiques de Santa Rosa de Lima, San Juan Masias et San Martin de Porres.

Des chercheurs brésiliens ont également travaillé sur l’impression 3D du buste de Sipan, qui sera remis à ce musée. Alva a affirmé que cela représente une contribution précieuse, car il y aura la reconstitution d’un personnage historique. Il a affirmé « C’est une façon d’approcher une réalité historique et d’envisager le visage de l’un des premiers dirigeants de l’ancien Pérou ».

Le chercheur a déclaré que la présentation du visage du Seigneur de Sipan se fera conjointement avec les visages de trois autres dirigeants de cultures présentes à Lambayeque comme la Prêtresse de Chornancap et le Seigneur de Sicán.

Les archéologues de Lambayeque soulignent l’importance de l’événement, c’est la première fois que la physionomie d’une telle figure historique de la culture nationale va être proposée au grand public, le Seigneur de Sipan fut en effet un puissant monarque qui a régné sur la côte nord du Pérou. « Je ne peux pas donner de plus amples détails, nous attendons la présentation, mais pour nous, c’est un fait très important de par le processus scientifique avec lequel on a travaillé », a ajouté le scientifique.

La tombe du Señor de Sipán a dévoilé de précieux bijoux et autres ornements d’une valeur inestimable : objets en or, en argent, en cuivre, et en bronze ou encore terre cuite. Les artisans mochicas étaient particulièrement habiles pour travailler le métal et ils ont créé des céramiques dont la délicatesse fascine toujours, à ce jour les poteries sont considérées comme les plus raffinées de l’ancienne Amérique. Différents objets sont exposés dans les musées nationaux du Pérou, ils représentent des têtes zoomorphes, anthropomorphes, mais aussi des végétaux ou encore des scènes de la vie quotidienne liées à l’activité agricole ou encore à la vie sexuelle.

Ce sont plus d’une centaine de pièces qui ont ainsi été excavées par Walter Alva, des restaurateurs, des étudiants et des ouvriers permettant une grande avancée dans la connaissance de cette culture préhispanique. Grâce a tous les éléments retrouvés, on sait aujourd’hui que seigneur fut enterré voici quelque 1700 ans dans un cercueil en bois avec tous les biens dont il avait eu besoin de son vivant, et il était accompagné dans l’éternité par son entourage : ses trois jeunes épouses, un enfant, un chef militaire, un porte-étendard, un domestique, le soldat gardien du tombeau, deux lamas et un chien l’ont accompagné dans l’au-delà.