bolivie18102016

La Bolivie fait part de ses ambitions en matière de tourisme, les autorités comptent investir 400 millions de dollars au cours des quatre prochaines années dans l’infrastructure touristique et la promotion nationale et internationale du pays, des informations données par le ministre bolivien de la Culture et du Tourisme, Marko Machicao.

Cet investissement qui fait partie du Plan de développement touristique a pour objectif de « positionner le pays comme l’une des destinations les plus importantes de la région », a déclaré M.Machicao. L’an dernier 1,13 million d’étrangers ont visité la Bolivie et ce chiffre devrait atteindre 3 millions de visiteurs d’ici 2025.

Durant la période 2006-2015, le secteur a enregistré une croissance annuelle moyenne de 8,5 %, en 2016 l’augmentation devrait être de 7 %, ce qui serait supérieur à la moyenne latino-américaine, selon les responsables du secteur.

Le Salar d’Uyuni se positionne comme l’une des principales destinations touristiques, et attire chaque année dans la région autour de 280 000 touristes.

Ce lieu est considérée comme la destination la plus importante du pays, suivi par le lac Titicaca, le Madidi, Pampas, et les missions jésuites Chiquitanas dans une moindre mesure, on peut aussi mentionner le parc national Rurrenabaque (situé dans le nord de La Paz), les départements les plus visités du pays sud-américain sont La Paz, Santa Cruz, Potosi et Chuquisaca.

Pendant les 10 années de gestion du gouvernement du président Evo Morales, la Bolivie a investi quelque 29,8 milliards de dollars dans le secteur du tourisme. Le gouvernement de la Bolivie favorise actuellement des stratégies pour le développement de nouvelles destinations touristiques afin de recevoir trois millions de visiteurs internationaux en 2025.

Le secteur touristique a apporté plus de 692 millions de dollars à la Bolivie en 2015, soit une augmentation de 5,7 pour cent par rapport à l’année précédente, selon les données de l’Institut national de la statistique (INE) publiées aujourd’hui. En termes absolus, le flux représente 37,2 millions de dollars de plus qu’en 2014, a déclaré l’INE.

Les représentants de la Bolivie et de la France ont tenu le premier colloque international sur le tourisme et le développement durable pendant 3 jours dans les villes de Sucre et La Paz, entre le 29 et le 30 septembre, a rapporté le journal Cambio.

L’événement a été organisé dans le but de discuter de la promotion, l’amélioration et le développement du tourisme durable en Bolivie et dans la région andine, on peut lire sur le site de l’ambassade de France à la Paz : « Ce grand événement a regroupé les acteurs français, locaux et régionaux sur ce thème.L’enjeu a été de créer une synergie et de favoriser les contacts entre les différents intervenants et le public ».

Denys Wibaux, ambassadeur de France, a déclaré qu’en Bolivie il y a un énorme potentiel touristique qui devrait être mieux promu dans le monde. L’ambassadeur de France en Bolivie, Denys Wibaux a exprimé son soutien à la politique de développement du tourisme assumé par le gouvernement bolivien et a souligné la grande richesse culturelle, le patrimoine et les atouts touristiques de la Bolivie comme le Salar de Uyuni et le lac Titicaca, mais aussi l’Amazonie.

« La Bolivie développe un plan touristique intéressant et nous Français nous sommes heureux de le soutenir. Je suis très heureux que la Bolivie favorise le tourisme communautaire, c’est une activité d’avenir », a affirmé Denys Wibaux.

Le sous-ministre du Tourisme Joaquín Rodas a remercié le soutien de l’ambassade française « au niveau national c’est une fierté pour nous ».