argentine14112016

Un tremblement de terre de 6,2 a été enregistré dans le nord-ouest de l’Argentine, avec son épicentre situé à 26 kilomètres au nord de la ville de Chilecito, province de La Rioja en Argentine, près de la frontière avec le Chili.

Samedi soir un premier séisme avait déjà été enregistré, d’une magnitude de 5,7 degrés sur l’échelle de Richter, dont l’épicentre était à Catamarca. Sur les réseaux sociaux, les habitants de La Rioja ont manifesté leur peur, et leur surprise d’avoir vu la terre trembler aussi fortement. Jusqu’à présent, il n’y a pas de rapports, de dégâts ou encore de victimes. Le tremblement de terre, avec une profondeur de 143 kilomètres, a provoqué une onde de choc parmi la population de cette région « nous sommes habitués, mais celui-ci était très puissant », a déclaré une source locale.

Le phénomène s’est produit le jour même où un puissant tremblement de terre de 7,4 degrés a secoué la Nouvelle-Zélande, provoquant un tsunami de deux mètres de haut sur la partie méridionale de l’île.

Le dernier séisme meurtrier en Argentine a eu lieu en 2010 à Salta, deux personnes avaient alors perdu la vie. Le mois dernier, le pays voisin, à savoir le Chili, a connu un séisme de 6.4 dans le centre du pays, provoquant l’oscillation des immeubles de grande hauteur à Santiago, mais les autorités n’avaient signalé aucune victime ni même de dommage matériel important. À la mi-septembre 2015, un séisme de magnitude 8,3 a secoué la zone centrale et septentrionale du pays sud-américain , tuant 13 personnes et causant des dommages matériels.

Pays à fort risque sismique, l’Argentine subit les frictions entre la plaque sud-américaine et la plaque de Nazca, le danger lié au tremblement de terre se concentre principalement dans l’ouest du pays, vers les Andes (depuis la frontière bolivienne jusqu’à 35° de latitude sud). Cette sismicité s’explique par la présence d’une zone de subduction à proximité de la côte chilienne : la plaque de Nazca s’enfonce sous la plaque sud-américaine.
Les régions de forte activité sismique les plus impactées se situent autour de San Juan et Mendoza. Les scientifiques y ont relevé 15 à 20 séismes notables par an. Le risque est également présent dans la région de Tucuman et Ushuaïa, dans une moindre mesure.

Pour obtenir davantage d’informations, vous pouvez consulter le site de l’institut national de prévention sismique argentin (en espagnol seulement).