continent25112016

Une alerte au tsunami a été lancée pendant quelques heures, mais le danger semble écarté, alors que de nouvelles secousses d’intensité inférieure ont été enregistrées, des répliques au nombre de cinq au Salvador qui n’ont pas été perçues par la population.

Le président salvadorien, Salvador Sanchez Ceren, a demandé au public de « rester calme » après le tremblement de terre qui a été ressenti dans les pays voisins : « Je demande à la population de rester calme après ce fort tremblement de terre qui a eu lieu cet après-midi. Jusqu’à présent, aucun dommage ou perte humaine n’a été enregistré », a déclaré le président dans un communiqué.

« Il n’y a pas eu de vagues destructrices et il n’y a pas de rapport d’une situation particulière de sorte que l’évacuation des personnes vivant dans les communautés côtières est suspendue », a déclaré le directeur du Système national pour la prévention des catastrophes du Nicaragua (SINAPRED), Guillermo González. Au Salvador, son homologue Jorge Melendez, a également annoncé la levée de l’alerte préventive. Le tremblement de terre, qui a eu lieu à Usulutan, a été ressenti dans tout le Salvador et a contraint diverses institutions et bâtiments à évacuer le personnel dans le cadre de mesures préventives.

Le tremblement de terre salvadorien qui a eu lieu hier à 18:45 GMT a également été ressenti dans les pays voisins, au Honduras, au Nicaragua et  également au Costa Rica, les deux derniers faisant déjà face à l’ouragan Otto !

Au Nicaragua, Daniel Ortega, a déclaré une situation d »urgence nationale en raison de l’ouragan et du séisme, « Le président du Nicaragua a déclaré la situation d’urgence nationale en raison de l’ouragan Otto et des fortes répercussions sur notre territoire ainsi que le tremblement de terre qui a touché nos côtes », a déclaré Rosario Murillo, première dame et vice-présidente. Le Nicaragua est confronté à l’ouragan Otto de catégorie 2, forçant l’évacuation de milliers de personnes et qui a coïncidé avec le tremblement de terre de magnitude 7 et une alerte au tsunami subséquent.

L’ouragan Otto, septième ouragan de la saison dans l’Atlantique, a frappé la côte sud du Nicaragua, près de la ville de San Juan au Nicaragua, autour de 1:00 PM, selon le Centro Nacional de Huracane.

L’ouragan Otto s’est approché de la côte caraïbe du Costa Rica et du Nicaragua, les autorités des deux pays ont évacué plus de 11 000 villageois qui ont été impactés par les fortes précipitations et qui sont donc plus exposés avec l’arrivée du phénomène venteux. Depuis jeudi, des pluies diluviennes et des vents violents frappent notamment le Salvador, le Nicaragua et le Costa Rica. Huit morts sont déjà à déplorer au Panama après son passage.

L’histoire du Nicaragua est marquée par de tragiques catastrophes naturelles, y compris des tremblements de terre, des éruptions volcaniques ou encore des tsunamis, ce fut le cas en 1992, après un fort séisme qui a fait au moins 116 morts. Les ouragans sont parmi les catastrophes les plus courantes qui affectent le pays. En 2007 le Nicaragua a reçu l’assaut de l’ouragan Felix, qui a causé 159 morts et fait plus de 600 000 sans-abri.