costarica28112016

Les autorités du Costa Rica ont retrouvé le corps d’une petite fille d’un an et huit mois dimanche, cela porte à 10 décès le nombre de victimes dans le pays centre-américain, l’ouragan Otto a frappé le Costa Rica jeudi dernier et a laissé une image de désolation.

Le président du Costa Rica, Luis Guillermo Solis, a déclaré que, jusqu’à présent, les dommages causés à l’infrastructure routière sont estimés à 13 millions de dollars au moins.

Les autorités poursuivent leur travail pour restaurer complètement les services de base dans les communautés à travers le nord du pays, la zone la plus touchée par l’ouragan comme Upala, Los Chiles, Bagaces, La Cruz et Guatuso.

L’Institut costaricien d’électricité (ICE) a indiqué qu’il a restauré 95 pour cent des 62 000 services électriques touchés par l’ouragan et réparé 80 pour cent des pannes dans les télécommunications.

Selon un dernier bilan, 11 000 habitants sont sinistrés et 2778 kilomètres de routes endommagées ont été répertoriés dans 412 villages, des chiffres rapportés dimanche par le gouvernement du Costa Rica. Le Costa Rica n’avait pas été directement touché par un ouragan depuis le début des relevés météorologiques en 1851.

Les autorités du Panama ont fait part de huit personnes décédées lors du passage d’Otto sur leur territoire en raison des conséquences indirectes du phénomène climatique (essentiellement des inondations), le pays a envoyé des hélicoptères pour coopérerau sauvetage et l’assistance des victimes au Costa Rica.

Au Nicaragua, des dizaines de maisons endommagées ont été signalées, des arbres sont tombés engendrant la destruction des lignes électriques dans plusieurs communautés sur les rives de la frontière de la rivière San Juan.

La réserve forestière Indio Maíz, de 2639 km², l’une des plus importantes en Amérique centrale, a subi l’impact direct de l’ouragan, mais les dégâts sont encore au cours d’évaluation.
« C’est triste, tout est dévasté. C’est la première fois que je vois quelque chose comme ça », a déclaré Marco Porto, un professeur de la municipalité d’El Castillo, sur les rives du Rio San Juan. Le gouvernement du Nicaragua a quant à lui signalé aucune perte humaine à ce jour par le cyclone, des centaines de personnes sont toutefois hébergées dans des abris mis en place pour l’occasion.

Le pape François a déclaré qu’il priait pour le peuple de l’Amérique centrale après l’ouragan « Otto » et le tremblement de terre qui a touché leurs territoires.

Le souverain Pontife, depuis le Palais apostolique du Vatican, a exprimé sa préoccupation au sujet des conséquences de cette catastrophe naturelle.

« Je tiens à exprimer ma prière pour les peuples d’Amérique centrale, notamment le Costa Rica et le Nicaragua, frappés par un ouragan et ce dernier (pays), également touché par un fort tremblement de terre », a affirmé le Pape.

En cette saison des ouragans dans l’Atlantique, qui a commencé le 1er juin et se termine le 30 novembre,  15 tempêtes tropicales se sont formées, dont sept sont devenues des ouragans: Alex, Earl, Gastón, Hermine, Matthew, Nicole et Otto.