republiquedominicaine02122016

Les fortes pluies qui frappent depuis un mois environ la République dominicaine sont à l’origine de 15 pertes humaines et ont causé de forts dommages à l’agriculture et aux infrastructures coupant du monde, par ailleurs, des dizaines de communautés. Le dernier rapport du Centre des opérations d’urgence (COE) affirme que 69 communautés restent isolées, tandis que 14 ponts et 7 routes sont endommagés.

Selon les rapports officiels, la crue de deux rivières dimanche soir dans la province de Puerto Plata a provoqué la mort de cinq personnes et plusieurs maisons ont été inondées. Trois des cinq victimes étaient des membres d’une même famille surpris par la montée des eaux l’intérieur de leur domicile dans la communauté de La Jaiba, dans la municipalité de Villa Isabela. Cet assaut pluvieux intervient après trois années consécutives où la République dominicaine a dû faire face à une sécheresse prolongée, ce qui explique également la saturation des sols.
Le Centre des opérations d’urgence (COE) de la République dominicaine a indiqué que 19 525 personnes ont été évacuées de leurs foyers en raison des inondations qui touchent principalement le nord du pays avec 16 provinces placées en état d’alerte.
Selon le dernier rapport de situation de l’entité, le nombre de déplacés est estimé 1506, certains sont logés dans des abris, tandis que d’autres ont été accueillis chez des parents ou des amis.

Les provinces suivantes sont régies par le niveau d’alerte rouge en raison des risques engendrés par les intempéries : Duarte, Montecristi, Santiago, Puerto Plata y Valverde; en amarilla María Trinidad Sánchez, La Vega y Espaillat, y en verde Sánchez Ramírez, Monseñor Nouel, La Altagracia, El Seibo, Hato Mayor, San Pedro de Macorís, Samaná et el Gran Santo Domingo.
Le ministère de l’Agriculture a déclaré que les dommages causés par le mauvais temps sont estimés à plusieurs millions de dollars, cette somme englobe les pertes de récoltes, l’incapacité de transporter les produits et l’endommagement des ponts et des routes.

Les autorités ont réaffirmé que les crues soudaines constituent une menace en raison de la saturation du sol, la vigilance extrême est donc de mise.

Le ministère de la Santé a également mis en garde contre une éventuelle épidémie liée à la prolifération des moustiques, des campagnes de pulvérisation pour éliminer le moustique Aedes aegypti, qui transmet les virus Zika, la dengue et le chikungunya, ont été mises en place pour protéger la population .
Les pluies qui ont balayé la République dominicaine au cours des dernières semaines ont causé des pertes à hauteur de 25 % de la production de bananes et jusqu’à 60 % de la production de manioc dans le Nord.

La seule option pour traiter les dommages causés par les pluies dans le secteur agricole national consistera à importer les produits impactés, selon l’un des plus grands producteurs agricoles du Cibao ( Cordillère Centrale à l’est de l’île de Saint-Domingue), le pays devrait commencer à importer au mois de février 2017.

Le président Danilo Medina « se dit choqué par les événements tragiques survenus à Puerto Plata« . La République de Taiwan a fait don de 100 000 euros à la République dominicaine, l’équivalent de 105 853 $ pour atténuer les dommages causés par les pluies de ces dernières semaines, affectant principalement le nord du pays, qui ont laissé 15 morts et des milliers de déplacés.