equateur09122017

Encore un tragique accident de circulation qui a fait 14 morts, hier huit décembre, en Équateur, un bus a quitté la route et s’est écrasé dans un ravin (d’une profondeur de 60 m) sur la route panaméricaine à hauteur de Oyacoto (au nord de Quito).

Un premier bilan faisait mention de 8 personnes et de 21 blessés; cependant, le capitaine Juan Zapata a rapporté à travers son compte Twitter que cet accident a fait finalement 14 morts et 19 personnes blessées, 30 personnes se trouvaient à bord du véhicule.

Trois ambulances du Ministère de la Santé se sont rendues sur place pour secourir les blessés. Selon les informations fournies par le COE, certaines personnes qui ont été blessées ont reçu les premiers soins sur les lieux de l’accident.

Les premiers rapports indiquent que la plupart des passagers ont subi des blessures multiples. Le bus accidenté assurait une liaison vers Tulcán, les victimes ont été transportées à l’hôpital à Quito.

L’Équateur est un des pays d’Amérique latine avec le plus grand nombre d’accidents de la circulation, chaque jour 14 personnes perdent la vie sur la route. L’Équateur n’est pas un pays qui se caractérise par ses bonnes habitudes en matière de conduite et le taux d’accidents est élevé par rapport à la circulation. De nombreuses infractions au Code de la route sont commises.

Point positif néanmoins, selon les données officielles de l’Agence nationale de la circulation (ANT), entre les mois de mai 2015 et 2014 il y a eu une réduction des accidents de la circulation de 15 % au niveau national.

Une baisse qui se manifeste depuis plusieurs mois maintenant, en mai 2015, 3 096 accidents de la circulation ont été enregistrés en Équateur par rapport à mai 2014 (3 624 accidents répertoriés), Pichincha, Guayas: Tungurahua (1 372, 592 et 143 accidents respectivement) sont les provinces qui possèdent la plus forte incidence des accidents de la circulation dans le pays.

Le taux d’accidents de la circulation en Équateur au cours de 2015 avait enregistré une diminution de 8 % par rapport à 2014, des chiffres donnés par le directeur adjoint de l’Agence nationale de la circulation, Alexis Eskandani.

« Cette réduction du taux d’accidents a été atteinte grâce à un contrôle efficace qui a été fait au niveau national », a déclaré le fonctionnaire en soulignant le travail conjoint entre la police et les gouvernements autonomes (municipalités).

En 2014, un total de 38 658 accidents ont été enregistrés sur les différentes routes du pays sud-américain, alors qu’en 2015, le chiffre est tombé à 35 701, montrant une réduction de 8 %.

Eskandani a fait remarquer que parmi les principales causes d’accidents de la circulation sont l’inattention au volant, l’usage des téléphones ou appareils installés dans les voitures; conduite dépassant les limites de vitesse; ou conduite sous l’influence de l’alcool ou de la drogue.