Mexique, volcan Popocatepetl

Le Centre national pour la prévention des catastrophes (Cenapred) a partagé une vidéo du survol effectué au-dessus du volcan Popocatépetl, où un deuxième cratère a été découvert à l’intérieur du volcan.
Le directeur de Cenapred, Carlos Valdés, a annoncé que le cratère intérieur profond de 110 mètres possédait un diamètre de 370 mètres précisant sur son compte Twitter : « Il est considéré comme un système ouvert, ce qui facilite la libération des émissions de cendres récentes ».

Dans une récente interview, la volcanologue de l’UNAM, Ana Lillian Martin del Pozzo, a également expliqué qu’il s’agit d’un cratère à l’intérieur du cratère principal et que ces formations internes sont très communes dans les volcans, en 1997 un cratère interne s’était déjà formé.

« C’est comme une bouche dans la bouche, ça ne change rien à l’activité de Popocatépetl, car c’est le même processus que celui qui se déroule depuis 1996 ».
Jusqu’à présent, cette nouvelle formation ne représente pas un danger supplémentaire ou une altération de l’activité volcanique du Popocatépetl. « Si le danger augmente, nous élèverons le niveau d’alerte, mais cela ne représente pas un plus grand danger », a déclaré Martin del Pozzo.
L’organisme de prévention Cenapred a révélé que, dans les prochains jours, le colosse continuerait à émettre du matériel en surface et que graduellement, le cratère interne se remplirait, au moins en partie seulement, par un nouveau dôme de lave.

Par conséquent, le Cenapred a exhorté à la plus grande prudence aux alentours du volcan en raison du risque de projection de fragments basaltiques.
En outre, il a informé qu’en cas de fortes pluies, il y aurait un sérieux risque de glissements de terrain et de coulées de boue.
Au cours des dernières 24 heures, le monitoring du Popocatépetl a enregistré 557 émanations de faible intensité, accompagnées de vapeur d’eau et de gaz, en plus de trois explosions. Le sémaphore d’alerte volcanique reste en jaune phase 2.

Ce jeudi vers 18h51, le volcan Popocatépetl a émis une exhalation qui a atteint deux kilomètres de hauteur.
Le coordinateur national de la protection civile du ministère de l’Intérieur, Luis Felipe Puente Espinosa, a informé, sur son compte Twitter, que l’explosion a libéré à 2 km d’altitude une quantité modérée en cendres, elles se sont dirigées vers l’est.

La protection civile de Puebla a signalé que les caméras du Centre national de prévention des catastrophes ont filmé la colonne de fumée qui a pris la direction des municipalités de Tecuanipan, Puebla et Cuautlancingo.

Le Popocatépetl est l’un des volcans les plus actifs du pays. Il est également considéré comme l’un des plus dangereux de la planète. Près de 25 millions de personnes vivent à moins de 100 kilomètres du cratère.
Malgré cela, le niveau de risque est resté au niveau jaune phase 2, après l’enregistrement ces derniers jours de 725 exhalaisons de faible intensité. Cette phase d’alerte jaune reflète une augmentation de l’activité volcanique avec émission de gaz et de vapeur d’eau.
Cependant, la possibilité de coulées pyroclastiques (nuage de gaz, de cendres et de roches tombant à pleine vitesse du volcan) a augmenté.

Les communautés de Tochimilco, Izucar de Matamoros, Atlixco et Huaquechula ont d’ailleurs été légèrement couvertes de cendres volcaniques.
Les membres de la Protection Civile, sont chargés de rappeler les procédures préventives, conformément à leurs plans opérationnels. En cas de chute de cendres, la population est invitée à se couvrir le nez et la bouche avec un tissu humide ou un masque, à se nettoyer les yeux et la gorge avec de l’eau pure, en plus d’utiliser des lunettes de protection pour réduire l’irritation des yeux.

Les habitants doivent rester chez eux les fenêtres fermées autant que faire se peut. Le Cenapred a signalé que la surveillance du Popocatépetl se fait continuellement 24 heures sur 24 et que tout changement d’activité fera l’objet d’un communiqué afin d’informer la population des recommandations en vigueur.

Un cordon de sécurité de 12 kilomètres autour du volcan a été mis en place pour éviter tout risque auprès des populations locales.