Retour en haut de page

La justice péruvienne, par l’intermédiaire du procureur Carlos Briceño, déclare détenir des preuves « solides » concernant les crimes perpétués par Fujimori (notamment le massacre de 25...