Guatemala : Les paysans sollicitent l’aide du nouveau président pour résoudre les conflits agraires

Les paysans réclament l’aide du nouveau président élu pour répondre au conflit agraire.

Des dirigeants de la Coordination Nationale des Organisatios paysannes (CNOC) ont demandé à Alvaro Colom de donner un nouvel élan au développement rural et de mettre fin aux expropriations des familles indigènes.

Rafael González, le representant de la CNOC a déclaré que le nouveau président devait s’engager à créer un ministère du développement rural et à augmenter le salaire des ouvriers agricoles.
Il doit, selon lui, veiller à ce que les droits humains des indigènes ne soient pas bafoués et concrétiser la convention 169 de l’Organisation Internationale du Travail.

“Nous demandons à ce que le président propose des solutions concrètes aux conflits agraires et qu’il mette fin aux expulsions des familles indigènes”, a déclaré González.

Article extrait du quotidien guatémaltèque ” Prensa Libre ” du 10/11/2007
Traduit par Aline T

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.