Uruguay, précipitations

L’Uruguay connait un important épisode pluvieux, selon un communiqué émis par le Système national pour les urgences (SINAE), 5808 personnes ont dû être évacuées bon gré mal gré de leur domicile pour échapper aux inondations qui frappent en particulier deux départements du pays sud-américain, Durazno avec environ 3258 personnes contraintes d’abandonner leur foyer et Florida (926 personnes évacuées).

Il a plu sur cette région l’équivalent de quatre mois de précipitations en moins d’une semaine, le responsable du SINAE, Fernando Traversa, a évoqué des inondations “très importantes” avançant le chiffre de 230 millimètres de pluie tombés en quelques jours. L’Uruguay se trouve de fait en situation d’urgence en raison des fortes pluies qui impactent surtout le nord et le centre du pays.

Le sous-secrétaire à la Défense, Andrés Berterreche, a visité les zones les plus touchées et, dans un communiqué de la présidence, a déclaré: “Nous devons soutenir les victimes dans ces situations systématiques et aggravées par le changement climatique (…) nous sommes satisfaits du déploiement de personnel militaire qui remplit ses objectifs “.

Dans les 8 départements où les crues de cours d’eau engendrent des inondations, plusieurs routes sont inaccessibles et coupées à la circulation. Les pompiers ont souligné qu’entre le 11 et le 16 juin, 418 interventions ont été réalisées, dont 236 à Montevideo. Traversa doit se rendre sur les zones les plus sinistrées avec les autorités départementales de Durazno et de Florida.

Le gouvernement a mentionné qu’il accordait une attention particulière aux personnes déplacées, en tenant compte de divers aspects tels que “l’hébergement, la santé et la sécurité des personnes et de leurs biens et, évidemment, la sécurité alimentaire“, a informé Roballo à l’issue de la réunion du Conseil des ministres.

Lors de la réunion du Conseil des ministres, le cabinet a décidé de suspendre une activité prévue le vendredi 21 dans l’ouest du pays. Les ministres se déplaceront plutôt dans les départements touchés par les inondations et analyseront au mieux la situation sur place.

Le maire du département de Durazno, Carmelo Vidalín, a déclaré que cette inondation serait “similaire” à celle de 2007, la pire que la ville ait connue avec 10 000 personnes évacuées.

L’hiver uruguayen devrait être plus chaud et pluvieux que la normale

Actuellement, les départements de Canelones, Colonia, Flores, Montevideo, San José et Soriano sont en alerte orange, selon les données de l’Institut de météorologie de l’Uruguay.

Selon les données de ce même Institut, certaines régions du sud du pays ont enregistré du 11 au 16 juin une pluviométrie de 200 à 270 millimètres par mètre carré.

Selon les prévisions saisonnières, les pluies devraient être supérieures à la normale tout au long de l’hiver austral, car la phase chaude et faible d’El Niño se poursuit. Le phénomène El Niño induit un réchauffement des eaux de l’océan Pacifique au-dessus de la normale, ce qui engendre de fortes pluies, du gel et la grêle dans certaines régions et des sécheresses dans d’autres, l’Amérique latine est particulièrement impactée par ses effets.

Le dernier rapport officiel sur les prévisions météorologiques pour le trimestre de juin, juillet et août prévoit également des précipitations cumulées supérieures à la normale dans tout le pays.

En ce qui concerne la température moyenne, pour le trimestre à venir, les experts prévoient des températures excédentaires de 1 ° à 1,5 °. Un rapport présenté par l’Inumet informe d’anomalies sur les côtes de l’Uruguay et du sud du Brésil, avec une température supérieure à 1 °C par rapport à la moyenne enregistrée habituellement à cette époque de l’année.