L’Argentine rouvre ses frontières à tous les touristes étrangers le 1er novembre

L’Argentine est à nouveau prête à accueillir de façon progressive des visiteurs étrangers. Après avoir fermé pendant plus d’un an et demi ses frontières pour cause de pandémie de Covid-19, le tourisme est enfin prêt à connaitre un second souffle.

Les fameuses chutes d'eau d'Iguazú, haut lieu du tourisme en Argentine
Les célèbres chutes d’eau d’Iguazú

Les pays frontaliers à l’Argentine sont les premiers concernés par cette reprise

En effet, depuis le 1er octobre, le pays sud-américain reçoit des touristes étrangers en provenance de pays limitrophes, à savoir :

  • le Brésil ;
  • l’Uruguay ;
  • la Bolivie ;
  • le Chili.

De quoi offrir de nouvelles perspectives au secteur touristique fortement impacté par les restrictions imposées par ce contexte sanitaire. En effet, l’Argentine pourrait perdre 2,4% de son PIB en raison des conséquences de la pandémie sur le tourisme.

Avant la crise de la Covid-19, l’Argentine avait reçu en 2019 environ 7,4 millions de visiteurs étrangers, une source de revenus majeure pour l’économie nationale. La plupart des touristes étrangers étaient en provenance de pays voisins (Brésil, Chili, Paraguay).

Cette décision de renouer avec le tourisme réceptif a été prise alors que la situation épidémiologique s’améliore enfin dans le pays. En effet, ce sont 115 323 personnes qui sont mortes du coronavirus en Argentine pour une population de 45 millions d’habitants. Un chiffre que place l’Argentine parmi les pays les plus touchés par le virus.

À la date du 5 octobre, 50% des Argentins ont reçu un schéma vaccinal complet, un pourcentage visé par les autorités.

Des conditions sanitaires strictes pour faire du tourisme en Argentine

L’entrée sur le territoire sera soumise au pass sanitaire pour les voyageurs (schéma vaccinal complet depuis au moins 14 jours), ou a défaut, le résultat d’un test PCR négatif de moins de 72h devra être fourni tout comme la réalisation d’un test antigénique au point d’entrée dans le pays.

Par ailleurs, le voyageur non vacciné devra s’isoler durant 7 jours, un test PCR sera effectué entre le cinquième et le septième jour à compter de son arrivée dans le pays dont les résultats devront être négatifs.

De plus, le port du masque est exigé dans tous les lieux clos. Cependant, plus de souplesse est envisagée dans les lieux ouverts où la distanciation sociale peut être respectée (2 m minimum entre chaque individu). Ainsi, le masque en extérieur ne revêt plus un caractère obligatoire en plein air depuis le début du mois.

Le tourisme en Argentine sera ouvert à tous les voyageurs à partir du 1er novembre

En fait, l’ouverture des frontières se fait donc de façon contrôlée. Et, c’est donc à partir du 1er novembre 2021 que l’ensemble des touristes internationaux pourra choisir l’Argentine comme destination de voyage.

Patagonie, glacier argentin

Les points déjà activés sont considérés comme des « couloirs sûrs ». il s’agit des aéroports de Cataratas del Iguaçu, où les fameuses chutes constituent un point d’attraction majeur, mais aussi l’aéroport de la capitale, Mendoza, Ushuaia, Ezeiza, San Fernando .

Buenos Aires et Ushuaia rouvrent leurs ports et les points de passage terrestres entre Iguazú (Argentine) et Foz de Iguazú (Brésil) et le Christ Rédempteur, sont de nouveau accessibles. La reprise des croisières en bateau est prévue pour le 20 octobre.

Par exemple, la ville d‘Ushuaia, ville australe par excellence, est la porte d’entrée des bateaux de croisière qui se rendent en Antarctique.

Le secteur touristique soulagé par cette réouverture des frontières

Voilà, c’est dans ce contexte de reprise que s’est tenu fin septembre un événement dirigé par Ricardo Sosa, secrétaire exécutif au Tourisme, depuis le Palacio Duhau. A cette occasion, il a dévoilé et mis en avant la nouvelle version du site de promotion touristique Visit Argentina.

En fait, le site invite à découvrir un pays multifacette (tourisme culturel, d’aventure, de nature…), un outil digital parfait pour organiser un séjour sur mesure.

« Nous voulons vraiment travailler comme nous avons toujours voulu le faire, en amenant des touristes en République argentine ».

a affirmé Ricardo Sosa avec enthousiasme.

« Nous attendons avec impatience le 1er octobre lorsque les frontières commenceront à s’ouvrir afin de recevoir des touristes étrangers ».

a déclaré le secrétaire exécutif d’INPROTUR

Le nouveau site Internet Visit Argentina fournit toutes les informations nécessaires sur les différentes destinations touristiques du pays avec la possibilité d’organiser un séjour personnalisé en adéquation avec ses attentes et envies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.