Exemple d’artefacts de la culture chancay

Des Cuchimilcos, soit des figurines en terre cuite non émaillées créées entre 1200 et 1450 apr. J.-C. par la culture Chancay, ont été retrouvées, le 23 juin dernier, dans la sépulture d’un enfant datant de 700 ans au Pérou sur l’avenue Juana de Arco, à Puente Piedra (district de Lima, capitale du pays sud-américain).

La découverte a eu lieu alors que du personnel de l’entreprise Cálidda était en train de creuser pour effectuer des travaux sur les installations de gaz de ce secteur de la ville.

Les anciens habitants précolombiens utilisaient ces figurines à l’occasion de rituels funéraires, des objets ancestraux remis au gout du jour et qui vont désormais devenir les mascottes des Jeux panaméricains de 2019 appelées “Milco”.

Les Cuchimilcos étaient très représentatifs de la culture (période tardive) de Chancay qui s’est développée dans les vallées des rivières Fortaleza, Pativilca, Supe, Huaura, Chancay et Chillón entre 1200 et 1470 de notre ère dans le département de Lima, des informations données à la presse par l’archéologue Cecilia Camargo.

Pour Camargo, cette découverte de Cuchimilcos à Puente Piedra est particulièrement intéressante, car ceux actuellement exposés dans les musées n’ont pas d’origine officielle. “Ce qui est intéressant avec les Cuchimilcos, c’est que, contrairement à la plupart d’entre eux, ils ont été retrouvés intacts, comme leurs ancêtres les ont laissés”.

Les nombreux pillages ont mis à mal les vestiges de la culture Chancay

“Nous savions qu’il existait dans cette zone un site archéologique appelé Copacabana et qu’il était associé à une zone qui était apparemment un cimetière. Nous sommes tombés sur l’enterrement intact d’un garçon de deux ans entre les tuyaux de gaz”, a déclaré Cecilia Camargo.

Il s’agit de la dépouille d’un enfant de deux ans assis avec les membres fléchis, il était entouré d’offrandes comme des vases et des morceaux de métal corrodés. En outre, il y avait ces cuchimilcos et des figures d’animaux bien conservés.

Les cuchimilcos, qui sont des figurines d’argile à la forme humaine et aux bras ouverts, étaient utilisés pour les rituels de funérailles et de fertilité. Ces statuettes accompagnaient les tombes de la noblesse pré-Chancay née sur la côte centrale du Pérou, près de Lima, a précisé l’archéologue.

Encuentran dos cuchimilcos de unos 700 años en tumba de niño en Puente Piedra.#Cultura #Cuchimilcos
Mas información aquí 👉👉👉 https://t.co/46Bipg3wcE pic.twitter.com/FUedaq3pOR— Federación de Periodistas del Perú (@PrensaFPP) 17 juillet 2019

La vallée de Chancay, Ancon et surtout Lauri, ont dévoilé de vastes cimetières au pied des collines désertiques, ils peuvent s’étendre sur plusieurs hectares et constituent les plus grands de la période préhispanique avec un nombre de tombes impressionnant. Les tombes en question pouvaient également contenir des figurines confectionnées par enroulement de tissu, elles représentaient des divinités ou des scènes de vie.

La société Chancay a impressionné les archéologues avec ses canons artistiques, elle est restée célèbre, entre autres, pour la variété et qualité de ses tissages, mais malheureusement cette culture a été victime de nombreux pillages menés par les huaqueros (pilleurs de tombes) rendant la contextualisation des objets retrouvés difficile pour les spécialistes en archéologie.