Au Chili, dans la province de Bío Bío, plus de 800 hectares sont partis en fumée, conséquences d’un incendie de forêt qui s’est déclaré dans la municipalité de Laja.

En raison de l’ampleur du phénomène, le Bureau national d’urgence (Onemi) a émis une alerte rouge pour les résidents du secteur de Chorrillos de ladite commune, afin de procéder à une évacuation préventive, le niveau a été abaissé par la suite après une sécurisation de la zone.

Deux autres foyers de feux de forêt sont enregistrés à Mulchén et Negrete, générant une grande quantité de fumée. Le Chili fait face depuis plusieurs semaines à plusieurs incendies qui ont consumé, entre juillet et décembre 2019, 15 801 hectares, contre 4525 l’an passé, la région de Valparaíso a été particulièrement impactée.

La Conaf estime que ces feux sont provoqués par le changement climatique et la longue période de sécheresse endurée par le Chili depuis une décennie maintenant, avec une année 2019 particulièrement marquée par le manque d’eau. Les autorités insistent constamment pour que la population maintienne toutes les mesures de précaution pour éviter les feux de forêt alors que l’été austral devrait être marqué par des températures élevées et un déficit hydrique considéré comme majeur.

L’agriculture impactée par les incendies au Chili

Le ministre de l’Agriculture, Antonio Walker a d’ores et déjà annoncé que le secteur allait être impacté par cette sécheresse historique à laquelle fait face le pays, 100 000 têtes de bétail, principalement des chèvres, n’auraient pas résisté aux conditions météorologiques dans les régions d’Atacama et de Coquimbo.

Il a également expliqué qu’il y a eu une diminution considérable de la population d’abeilles, ce qui affecte directement la production agricole.

Antonio Walker a déclaré aux médias chiliens “nous vivons une saison très difficile en termes de sécheresse et d’incendie. Les incendies sont les conséquences de la plus grande sécheresse enregistrée au Chili“.

“Nous avons enregistré une hausse de 248% des zones impactées et nous prévoyons des températures encore très élevées. Ce sera l’un des étés les plus difficiles à affronter“, a-t-il ajouté.

Compte tenu de cela, le gouvernement a lancé un plan national de prévention et de contrôle des incendies.

Une sécheresse historique frappe le Chili

Bien qu’il ait souligné qu’il existe des facteurs climatiques à l’origine de ces feux ravageurs, Walker a également reconnu que des incendies étaient aussi probablement engendrés par des actes de malveillance.

“Le président a appelé cela un tremblement de terre silencieux parce que chaque jour la sécheresse augmente un peu plus, chaque jour nous avons plus d’incendies et c’est la raison pour laquelle nous faisons face à l’année la plus sèche de l’histoire du Chili”,

a déclaré le ministre.

Une campagne de sensibilisation nommée “Le Chili s’assèche” comprend la mise en ligne d’un site Web www.cuidemoselagua.cl et d’une vidéo promotionnelle, l’objectif est de montrer l’importance de prendre soin de chaque goutte, avec des recommandations pour une utilisation raisonnée dans la cuisine, la salle de bain et d’une façon générale dans les activités domestiques.

En outre, la plateforme détaille les actions menées par le gouvernement dans cette optique de préservation du précieux liquide.

La fumée des méga-incendies australiens arrive en Argentine et au Chili

Et, si le Chili doit faire face à ses propres incendies et aux fumées que cela engendre, le pays sud-américain, comme son voisin, l’Argentine, subit aussi les conséquences des feux de forêt qui dévastent l’Australie.

En effet, un nuage de fumée ayant parcouru 12000 km a été repéré hier, des conditions météorologiques ayant permis ce phénomène, le nuage a été particulièrement observable dans la partie centrale du Chili engendrant un brouillard sans répercussion pour la santé des habitants.

La seule conséquence notable a été une diminution du rayonnement ultraviolet due à l’effet “filtrant” de ce type de nuage. Grâce à des images satellites, la NASA a produit une animation qui montre comment la fumée des incendies enregistrés en Australie a pu traverser tout l’océan Pacifique pour atteindre le Chili.

https://twitter.com/meteochile_dmc/status/1214270193880436736

Les incendies de forêt qui se propagent depuis septembre 2019 en Australie ( environ 200 foyers actifs) ont déjà fait 23 victimes (la plupart dans les incendies de fin d’année), et ont ravagé des milliers de maisons. Les autorités du pays estiment qu’au moins 480 millions d’animaux ont péri, pris au piège de ces incendies surdimensionnés et incontrôlables.