Bolivie : Le volcan Uturuncu intrigue les scientifiques

Bolivie, Sciences — Par le 17 novembre 2011 à 15 h 05 min

Le volcan bolivien Uturuncu, qui culmine à 6 000 mètres d’altitude dans le Sud-ouest bolivien, attise la curiosité de nombreux scientifiques internationaux, dans une région peuplée par des « supervolcans » qui ont été actifs entre 1 et 10 millions d’années avant notre ère.

Ce stratovolcan des Andes boliviennes, qui est en sommeil depuis des milliers d’années, est en train de gonfler avec une rapidité jamais observée auparavant sur un autre volcan de la planète. En effet, son magma se développe à une vitesse étonnante, 10 fois plus vite que la normale ! Au rythme où se développe l’Uturuncu à la surface, les scientifiques estiment que le magma sous-jacent est en expansion de 0, 76 m² par seconde, un chiffre tout simplement énorme à l’échelle géologique.

Des chercheurs de plusieurs universités, tels des « détectives » géologiques, tentent d’enquêter sur le passé de l’Uturuncu afin de mieux comprendre ce qui passe actuellement et de prévenir une éventuelle explosion du volcan.

Le professeur Shan de Silva, de l’université d’État de l’Oregon, a expliqué au magazine scientifique ‘MyAmazingPlanet’ : « C’est ce que j’appelle de la « criminalistique de volcan » parce que nous utilisons de nombreuses techniques différentes afin de comprendre ce phénomène. »

Il y a cinq ans des chercheurs ont découvert que la zone autour de l’Uturuncu, plus haut sommet au sud-ouest de la Bolivie, était en expansion. Des observations satellitaires ont révélé que la région gonflait de 1 à 2 cm par an, et ce depuis au moins 20 années. Ce qui correspond à 20 à 40 cm de soulèvement en deux décennies ! Mais sans données plus anciennes, le volcan demeure un mystère pour la communauté scientifique mondiale.

Cette expansion rapide du volcan est probablement due à l’intrusion magmatique en profondeur et cela pourrait laisser entendre qu’un grand réservoir de magma est en train de s’accumuler dans l’Uturuncu, dont on pense qu’il n’est pas rentré en éruption depuis le Pléistocène (une ère géologique qui débute il y a 2,588 millions d’années (± 5 000 ans) et prend fin, il y a 11 430 années (± 130 ans).

L’équipe travaille également sur des données sismiques et de géolocalisation afin de comprendre quand et pourquoi le volcan a commencé à gonfler.

« Il s’agit de l’un des soulèvements les plus rapides jamais observé », révèle le professeur Shan de Silva, avant d’ajouter « Nous essayons de comprendre ce qui explique cette inflation rapide, et ensuite, nous pourrons essayer de comprendre ce que cela va entraîner ».

Cette croissance rapide pourrait indiquer qu’un « supervolcan » se trouve en dessous de l’Uturuncu classé comme un stratovolcan, le type le plus commun. Les « supervolcans » peuvent être destructeurs en cas d’explosion et provoquer des perturbations dans l’atmosphère à l’échelle mondiale.

Pour le moment, le professeur Shan de Silva se veut rassurant sur une prochaine éruption : « Nous ne sommes absolument pas certains que ce soit le cas et ce volcan ne risque pas d’exploser demain. La dernière éruption du volcan Uturuncu remonte à environ 300 000 ans. »

Matt Pritchard, professeur agrégé de géologie à l’université de Cornell dans l’État de New York partage l’analyse de son collègue, le risque d’une éruption imminente est extrêmement faible. Il explique : « La zone de l’Uturuncu a enregistré des centaines de tremblements de terre peu profonds par an, mais l’activité sismique a augmenté brièvement en raison de plusieurs séismes au Chili l’année dernière . Les caractéristiques de l’Uturuncu sont inhabituelles pour un volcan qui ne s’est pas réveillé depuis 300 000 ans. »

Le mystère du volcan bolivien Uturuncu reste donc entier pour le moment !

-Franck T-


Tags: , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Rétroliens

Laisser un rétrolien