Ida a touché terre hier à l’aube avec des vents soufflant à environ 125 km/h à Tasbapauni, localité située à centaine de kilomètres au nord-est de la ville de Bluefields, sur la côte atlantique, a indiqué le Centre américain des ouragans de Miami.

L’ouragan Ida a fait de nombreux sinistrés d’importants dégâts matériels sur son passage sur la côte caraïbe du Nicaragua, détruisant des maisons, des cultures ou des puits d’eau, ont indiqué jeudi dans la nuit les services de secours du Nicaragua.

« Nous estimons à 40.000 le chiffre de personnes touchées de façon directe ou indirecte par l’ouragan », selon des évaluations préliminaires, a dit José Luis Perez, le directeur des opérations du Système national de Prévention et de Réponse aux Désastres (Sinapred).

« Il y a eu d’importants dégâts sur les infrastructures de la région, des ponts effondrés, des écoles et des bâtiments gouvernementaux endommagés. L’électricité et le téléphone ont été coupés », a déclaré Mario Perez

Vendredi, Ida a été déclassée à l’état de dépression tropicale. Ida était accompagnée de vents de moins de 60 km/h, comme le rapporte le National Hurricane Center des États-Unis. La tempête avait atteint le statut d’ouragan pendant un court moment jeudi.

Les principales préoccupations pour les régions affectées par la tempête sont les inondations et les coulées de boue. Environ 4 000 personnes ont été évacuées au Nicaragua.

Le système a cependant de grande chance de retrouver le statut de tempête tropicale lors des prochains jours, alors qu’il se dirige vers le Mexique et la péninsule du Yucatan. Il devrait atteindre le golfe du Mexique le 9 novembre.