Pérou : La promotion du tourisme et son développement comme ressort économique

Economie, Pérou — Par le 28 mai 2010 à 13 h 22 min

Le Pérou cherche à intégrer le conseil exécutif de l’Organisation Mondiale du Tourisme pour l’année prochaine (OMT), de cette façon le pays espère tenir un rôle beaucoup plus actif au sein de ladite entité, a informé le 21 mai le ministère du Commerce extérieur et du tourisme (Mincetur). L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) est une institution spécialisée du système des Nations Unies et la principale organisation internationale dans ce secteur d’activité.

L’OMT joue un rôle majeur et indispensable dans la promotion du développement du tourisme responsable, durable et ouvert à tous, en veillant plus spécifiquement aux intérêts des pays en voie de développement.‎

« Nous souhaitons que le pays ait un rôle plus important au sein de l’OMT et nous allons collaborer avec d’autres nations pour que le Pérou puisse intégrer l’organisme comme membre du conseil exécutif aux élections qui auront lieu en 2011 » a expliqué le ministre du Commerce extérieur et du tourisme, Martín Pérez.

Il a ajouté qu’il s’était réuni avec des représentants de l’OMT (dont le siège se trouve à Madrid) lors de son récent séjour en Espagne, où il a accompagné le président de la république Alan García au sixième sommet de l’Amérique latine et de l’union européenne (ALC-UE). Il a précisé que le fait d’intégrer le conseil exécutif permettrait à son pays d’accéder à des technologies plus modernes en matière de tourisme, d’obtenir un meilleur accès à l’information, aux études de marché et aux divers programmes que développe cette organisation.

« Le Pérou n’a pas été très actif dans ses rapports avec l’OMT, c’est pourquoi nous avons invité la vice-ministre du tourisme à ce qu’elle assume son leadership et qu’elle travaille plus étroitement avec cet organisme » a annoncé l’agence de presse Andina.

Il a soutenu que le pays possède de multiples destinations touristiques pouvant attirer des milliers de visiteurs étrangers cependant, il est encore nécessaire de développer des produits touristiques qui manquent au Pérou et qui peuvent être proposés dans d’autres pays. Il a affirmé que les représentants de l’OMT avaient fait preuve d’intérêt concernant l’expérience des autorités péruviennes face au processus d’évacuation des touristes sur la zone archéologique de Machu Picchu après la destruction de la voie ferrée donnant accès au site, ce en raison des pluies diluviennes qui s’étaient abattues dans la sierra andine au mois de février.

« L’organisation est très intéressée de savoir comment le Mincetur et son encadrement sont parvenus à évacuer les touristes du Machu Picchu en ce début d’année » a évoqué Pérez.

Le but est que d’autres pays s’inspirent du modèle péruvien d’évacuation et puissent le reproduire dans le cas où une catastrophe similaire dans des zones à forte concentration touristique s’abattrait dans leur pays.

La citadelle inca de Machu Picchu continue d’éveiller l’intérêt des touristes et un mois après sa réouverture, suite aux pluies qui ont endommagé la voie ferrée, unique moyen pour se rendre à la cité perdue (hormis le chemin de l’Inca qui s’effectue à pied et qui nécessite une excellente condition physique), 38 450 voyageurs ont déjà visité les lieux, a informé l’institut national de culture du Pérou (INC) .

Selon un rapport officiel, en avril, le nombre de visiteurs étrangers qui se sont déplacés au sanctuaire dans le département de Cusco a atteint les 33 211 individus, tandis que les visiteurs nationaux ont été 5243, ce qui constitue une moyenne de 1000 visiteurs par jour sur tout le mois de mai.

Le 1er avril Machu Picchu fut rouvert au public après avoir été fermé près de deux mois. L’actrice américaine Susan Sarandon, a été choisie comme marraine lors de la cérémonie de réouverture réalisée dans une ambiance festive où la musique et la danse folklorique ont animé la manifestation. À Cusco, la principale activité économique est le tourisme, Machu Picchu étant la principale attraction nationale. La fermeture temporaire de la citadelle a conduit le gouvernement à mettre en place une campagne de promotion touristique intitulée « Cusco Pone » afin d’animer le tourisme interne.

Le secteur touristique du Pérou va connaître un recul de 5 à 6 % pour 2010, cette estimation s’explique par la baisse de touristes étrangers sur le territoire péruvien. C’est ainsi que l’a estimé le président de Canatur, Carlos Canales, qui estime le déficit dû à la fermeture du Machu Picchu à 300 millions de dollars, chiffre supérieur à celui estimé par le Mincetur.

Canatur a précisé que le chiffre de 300 millions de dollars provient de l’étude et de la recherche que l’Observatoire Touristique de l’Université Indépendante de San Martín de Porres a réalisé (Observatorio Turístico de la Universidad Particular San Martín de Porres) et non de la coopération des professionnels du tourisme. Il a également précisé que les efforts allaient être faits pour la création d’un Ministère du Tourisme et de l’artisanat, puisqu’à ce jour il existe seulement un Ministère du Commerce et du Tourisme.

Le salon international du tourisme (SIT 2010) s’est par ailleurs tenu les 20, 21 et 22 mai à Lima au Centro de Convenciones del Hotel María Angola, il s’agit de l’un des rassemblements les plus importants au Pérou, il a généré 810 millions de dollars soit une hausse de 34.6 % par rapport à l’année passée, a informé le 24 mai l’agence Nuevo Mundo voyages, du groupe Nouveau Monde.

Cette recette marque le meilleur chiffre depuis maintenant 12 ans que l’événement est organisé, ce qui fait de ce rassemblement l’une des plus importantes feria de l’Amérique du Sud.

Pour cette édition, l’événement a hébergé 332 exposants de plusieurs pays répartis sur 205 stands et a accueilli largement plus que les 30 000 visiteurs normalement attendus. L’objectif était de rendre public l’éventail de possibilités de voyages mais aussi d’offrir des facilités aux agences de voyages locales et enfin contribuer au renforcement du secteur touristique comme source de revenus pour le pays.

Nuevo Mundo organise cette feria depuis 1999 dans le but d’informer les particuliers sur les opportunités de voyages qui s’offrent à eux sur le territoire national. L’entreprise compte 19 agences locales au Pérou, en plus des bureaux présents au Mexique, aux États-Unis et en Équateur.

Le 25 mai a débuté au Mexique « Expo Perú », le Mincetur souhaite en effet s’inspirer du modèle Mexicain pour promouvoir le tourisme péruvien en interne dans le cadre d’un projet « Tourisme populaire, tourisme pour tous ».

En effet, le Mexique reçoit 22 millions de visiteurs étrangers chaque année mais ce chiffre représente seulement 20 % du total des touristes, ce qui revient à dire que 80% du tourisme est interne et les mexicains se déplacent dans le cadre du programme « Tourisme populaire ».

La vice-ministre du Tourisme péruvien, Mara Seminario doit se réunir avec des fonctionnaires du secteur touristique mexicain (le Fonds National de Développement du Tourisme mexicain ou Fonatur) pour s’informer des conditions de développement qui ont servi à la mise en place de la station balnéaire de Cancun.

Elle a indiqué que cette information serait intéressante pour reproduire ce schéma de développement sur la « Ruta Moche » qui constitue le circuit touristique le plus important du nord du Pérou.

“Nous devons beaucoup travailler sur la Ruta Moche, il y a deux gouvernements régionaux et de nombreux gouvernements locaux » a précisé le ministre Pérez.

Il a déclaré que le Mexique s’est beaucoup inspiré du modèle touristique espagnol, or selon ce modèle les régions sont décisionnaires, le Mincetur tente depuis quelques mois de sensibiliser les gouvernements régionaux du Pérou de parvenir à quelques avancées.

Par exemple, il a mentionné les efforts faits par le gouvernement de Cuzco lors des intempéries qui ont causé du tort au Machu Picchu, tandis que les régions de Cajamarca, Amazonas y La Libertad ont encore beaucoup à faire pour proposer leurs produits touristiques. Enfin, en ce qui concerne l’intention de convier l’actrice américaine Sandra Bullock afin qu’elle visite le Machu Picchu dans le cadre du programme de promotion touristique destiné à cette région du Pérou, le ministre a affirmé que l’invitation avait été envoyée et qu’il attendait la réponse.


Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Rétroliens

Laisser un rétrolien