Costa Rica : Les pluies diluviennes font 27 victimes et de nombreux dégâts

Costa Rica, Sciences — Par le 8 novembre 2010 à 17 h 45 min

Le Costa Rica tente de revenir à la normalité après une semaine de forte tempête qui a laissé sur son passage 27 morts, 6 disparus, des milliers de sinistrés et qui a causé des dommages considérables sur les infrastructures et sur la production agricole, ont affirmé ce dimanche des sources officielles.

Avec l’appui d’hélicoptères envoyés depuis le Panamá, le Guatemala et la Colombie, les équipes de secours sont parvenues à atteindre des dizaines de communautés isolées afin de leur porter une assistance médicale et fournir une aide alimentaire, a déclaré le vice-président Luis Liberman.Des orthopédistes, des chirurgiens, des infirmières ont fait le déplacement depuis la Colombie et emmènent avec eux du matériel chirurgical.

« On a fourni à ces communautés environ 12 000 kits alimentaires par jour », qui comprennent des aliments et de l’eau pour répondre aux besoins d’une famille pendant quatre jours,  a précisé Liberman lors d’une conférence de presse réalisée en présence de la présidente de la Commission Nationale d’Urgence (CNE) ; Vanessa Rosales, et d’autres fonctionnaires. Les pluies intenses qui sont tombées en fin de semaine, ont fait 27 morts, et 6 disparus selon les derniers chiffres avancés par la CNE.

Sur le total de personnes décédées, 23 sont mortes dans la localité de Escazú, dans le secteur ouest de San José, où un glissement de terrain a touché mercredi une trentaine de maisons, situées en contrebas d’une colline. Les autorités craignent que d’autres victimes soient découvertes au fur et à mesure des recherches.

Selonn Rosales, 16 communautés restent accessibles uniquement par voie aérienne, bien que les autorités fassent de nombreux efforts pour rétablir les axes routiers qui ont été coupés par des coulées de boue. Quelque 3 800 personnes demeurent dans 71 abris ouverts dans tout le pays par la CNE, même si certains sinistrés retournent progressivement dans leur foyer au fur et à mesure que les intempéries s’estompent, a indiqué Rosales.

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Francisco Jiménez, a expliqué que les pluies diluviennes ont coupé 15 ponts et ont causé des dommages « très graves » sur les routes nationales, certaines seront difficilement « réparables ».

« Il y a 39 routes fermées qui seront difficilement réhabilitables à court terme » a signalé le ministre, qui a dévoilé des images aériennes montrant des pans de route qui ont été littéralement arrachés par les torrents de boue.
Le fonctionnaire s’est montré inquiet en raison des coûts élevés des travaux qui seront nécessaires afin de réhabiliter les accès routiers, même s’il n’a pas donné une estimation précise, en raison du manque d’informations concernant l’étendu des dégâts dans plusieurs régions.

Les dégâts sur les zones agricoles n’ont pas encore été précisément évalués même si la ministre Gloria Abrahams, estime que de nombreuses cultures de cannes à sucre et de riz ont été dévastées. « Nous essayons de chiffrer au mieux les pertes occasionnées, nous pensons qu’elles sont élevées » a-t-elle affirmé.

Les autorités médicales veillent à ce qu’aucune épidémie ne se développe, particulièrement dans les centres d’hébergement temporaires où quelques cas de diarrhées ont été reportés, plus précisément parmi les enfants, c’est le point principal qui a été soulevé par la responsable du Bureau de Sécurité Sociale du Costa Rica (la Caja Costarricense del Seguro Social), Rosa Climent.


    1 commentaire

  • BADOIT dit :

    Quand nous voyons les dégats au Costa-Rica et au Guatémala dus au passage de cette tempete.Je suis surpris qu’en France les Journalistes ne parlent que de « Haiti »…il est vrai que ce pays vient de subir il y a quelques mois un tremblement de terre qui a tout désorganisé sur place.Mais l’actualié = c’est l’actualité .

Laisser un commentaire

Rétroliens

Laisser un rétrolien