La demande touristique venant de l’étranger est en augmentation en Équateur, le pays a accueilli 800 464 touristes étrangers en 2010, en 2009 ce chiffre était de 869 358, soit une croissance de 8,61 % sur la période janvier-octobre. Selon les statistiques provisionnelles remises par la Direction Nationale de la Migration au Ministre du Tourisme, le mois d’octobre a enregistré la visite de 83 681 touristes contre 77 960 touristes étrangers pour l’année 2009.

Sur la période janvier-octobre, les principaux pays émetteurs de touristes ont été les États-Unis, la Colombie, et le Pérou avec des taux respectifs de 24,04 %, 19,28 % et 14,92 %, mais on retrouve également plusieurs pays européens comme l’Espagne, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la France qui apportent de nombreux touristes à raison de taux avoisinant respectivement les 5,59 %, 2,38 %, 2,21 % et 1,96 %.

Concernant le marché colombien, on met en évidence une augmentation de 31,6 % sur la période janvier-octobre 2010 avec une arrivée en Équateur de 167 604 touristes colombiens au lieu de 127 407.

Rafael Correa

Il convient de préciser que sur cette période près de 97 % des mouvements (entrées-sorties) ont été effectuées à partir de quatre « Jefaturas de Migración » situées dans les aéroports de Quito et Guayaquil et aux frontières terrestres de Rumichaca et Huaquillas ; cependant, il faut ajouter que 70,5 % des entrées sur le territoire équatorien se font par voie aérienne et 26,3 % par voie terrestre.

En ce qui concerne l’entrée de devises sur le territoire via le secteur touristique, le premier semestre 2010 a enregistré un bénéfice de 386,8 millions de dollars (Voyages+transports de passagers) soit une augmentation de 18.98 % par rapport au premier semestre 2009. Sur ce total, 384,3 millions de dollars correspondent aux dépenses directes réalisées par les non-résidents durant leur séjour touristique, dont 2,5 millions de dollars dans le transport aérien.
Ces résultats positifs attestent que le travail effectué par le Mintur, en accord avec les objectifs et la ligne de conduite du Plan Intégral de Marketing Touristique 2010-2014 et du Plan National du Bon Vivre, qui vise à placer l’Équateur, au niveau mondial, comme leader du tourisme responsable. Le but du Ministère du Tourisme est de terminer l’année 2010 avec plus d’un million de visiteurs, chiffre atteint en 2008.

Pendant le week-end de la Toussaint (31 octobre-3 novembre), 911 286 touristes nationaux et étrangers ont fait le déplacement dans les principales zones touristiques du pays,  selon des chiffres révélés par la sous-secrétaire à la Planification du Ministère du Tourisme. Les principales destinations touristiques pendant ces quatre jours ont été les provinces de Manabí, avec 138 289 visiteurs; Pichincha avec 118 000 visiteurs ; Guayas avec 109 714 visiteurs ; Azuay avec 94 176 visiteurs, Esmeraldas avec 87 080 visiteurs, et enfin Tungurahua avec 75 080 visiteurs. Pendant le pont de la Toussaint, on estime que la somme moyenne dépensée au quotidien par chaque visiteur était de 57 dollars américains.

Le ministre du Tourisme,  Freddy Ehlers, s’est réjoui des résultats obtenus lors de sa visite à la plus importante foire touristique organisée en Europe, la World Trade Market qui s’est tenue à Londres, du 8 au 11 novembre, en effet les offres touristiques de l’Équateur ont particulièrement séduit même si des efforts doivent être faits afin de proposer une meilleure couverture aérienne.

Ehlers a souligné, à cette occasion, l’importance que concédait l’Europe au tourisme responsable, une orientation que l’Équateur a souhaité donner à ce secteur, et qui a été mis en valeur lors des centaines de rencontres et de conférences qui ont eu lieu pendant la foire-exposition.

Le ministre a profité de cette manifestation pour présenter la nouvelle image du tourisme équatorien. Des dizaines de journalistes européens ont accouru au stand de l’Équateur pour connaître les offres actuelles et les futurs plans qui accompagneront la campagne internationale de l’Équateur que le pays diffusera prochainement, accompagnée du slogan « Aimez la vie » (« Love Life »).

Les offres touristiques équatoriennes ont intéressé les publications britanniques Travel Weekly ; la revue gastronomique Food and Wine Magazine, qui a interviewé le chef cuisinier Sebastian Villavicencio, pour connaître le renouveau de la gastronomie équatorienne, les revues ABTA et le National Geographic Traveller ont donné les nouvelles tendances du tourisme équatorien, tandis que le Daily Mail et The Sun, deux des quotidiens les plus populaires de Londres, se sont intéressés à la possibilité d’exploiter des nouveaux sites touristiques équatoriens.

Pour sa part, Selling Long Haul, entreprise spécialisée dans le négoce du tourisme au Royaume-Uni et en Irlande, a dialogué avec le ministre sur la possibilité de développer de nouveaux moyens d’accès direct afin d’augmenter l’afflux de touristes britanniques en Équateur.

« L’idée est de présenter l’Équateur comme le pays qui aime la vie, nous demandons aux touristes qui viennent en Équateur d’apprendre à aimer la vie » a déclaré le ministre du Tourisme, Freddy Ehlers. La campagne de promotion touristique compte sur un budget initial de 16 millions de dollars sur un total de 40 millions.

Ehlers a annoncé qu’en 2011 des boutiques équatoriennes seraient installées à travers le monde pour promouvoir des chocolats, des fleurs, des livres et autres produits de ce pays aux multiples facettes.

La campagne promotionnelle met en valeur entre autres« le soleil, la vie, la terre, la biodiversité, la diversité culturelle, les traditions précolombiennes, les tissus colorés, la faune et la flore » comme le déclarait le ministre au moment du lancement.

Article rédigé par Aline Timbert