Selon toute vraisemblance, l’homme le plus vieux au monde aurait actuellement 123 ans et serait originaire de Bolivie, c’est en tout cas ce qu’assurent les autorités de ce pays d’Amérique du Sud au vu des documents d’identité fournis au sujet du principal intéressé attestant de sa date de naissance. Un âge validé par le Registre civique du tribunal suprême électoral de Bolivie, comme le souligne le journal ‘La Razón’.

Ce centenaire, qui a bon pied bon œil, se prénomme Carmelo Flores Laura, et aurait vu le jour le 16 juillet 1890, il est d’origine aymara et vit paisiblement et surtout modestement à près de 4000 m d’altitude non loin du célèbre lac Titicaca (à 150 kilomètres de La Paz), une vie rude qui n’a pas eu raison de sa longévité. L’homme, désormais sous les feux des projecteurs, vit au sein de la communauté de Frasquia, dans la province de Omasuyos, un lieu situé au pied de la cordillère des Andes. Les journalistes, qui se sont rendus à sa rencontre, ont été surpris en voyant Carmelo Flores Laura bouger sans l’aide d’une canne, vivant sans le moindre confort et de façon isolée dans une construction au toit de paille et au sol en terre. Pas le moindre médicament à l’horizon pour ce grand-père édenté vivant perdu en pleine nature.

Carmelo Flores Laura
Carmelo Flores Laura

Pour légitimer son vieil âge, celui qui ne parle pas espagnol déclare en aymara (une langue indigène qui compte environ deux millions de locuteurs, essentiellement en Bolivie) « avoir toujours consommé les aliments qu’il a lui-même cultivés », ce qui ne l’empêche pas de se plaindre de maux de tête et d’estomac en particulier lorsqu’il mange des nouilles. Il se souvient avoir consulté un médecin dans sa jeunesse et précise consommer essentiellement « des pommes de terre, des fèves et de l’orge » en assurant « avoir tout ce qu’il faut pour se nourrir ».

Son petit secret, déclare-t-il, la viande de mouflette consommée de rares fois dans l’année qui lui a permis de rester en forme jusque-là. Il a en outre expliqué aux journalistes qu’il instillait quelques gouttes de sang de lézard dans ses yeux pour mieux voir, et que, lorsqu’une partie de son corps devient douloureuse, il se frotte avec de l’alcool dans lequel ont macéré des serpents.

Il révèle également marcher tout seul avec ses animaux… Une activité physique au grand air qui lui semble salutaire !

bolivie15082013-3Père de trois enfants, seul l’un d’entre eux est encore en vie à ce jour, Carmelo a 16 petits-enfants et 39 arrière-petits-enfants, et il aime se promener avec eux, car il leur transmet à cette occasion de précieux conseils pour mener une longue vie. Des informations qui risquent d’en intéresser plus d’un désormais alors que l’être humain cherche à retarder autant que faire se peut, et dans les meilleures conditions possibles, le rendez-vous avec la grande Faucheuse…

Son petit-fils prénommé Edwin, âgé de 27 ans, a confié que son aïeul a combattu lors de la guerre de 1933 contre le Paraguay, mais sa mémoire lui fait malheureusement défaut, le vieillard déclare d’ailleurs « Je devrais avoir 100 ans ou plus ».

Officiellement, le record de longévité est encore détenu par l’Espagnol Salustiano Sanchez Blazquez

De leur côté, les autorités boliviennes sont aux anges avec ce sympathique ‘phénomène’ né sur leurs terres « Nous récoltons toutes les informations possibles pour que ce record soit enregistré au niveau national et international (…) Nous sommes très fiers d’avoir une personne qui a atteint 123 années », a déclaré un fonctionnaire attaché au développement social et communautaire de La Paz, Hilarión Callisaya qui voudrait que cet habitant hors norme fasse son entrée dans le Guiness.

Salustiano Sanchez Blazquez
Salustiano Sanchez Blazquez

L’Espagnol de 112 ans Salustiano Blázquez Sánchez, un musicien, qui s’est installé à New York il y a plus de quatre-vingts ans, était considéré jusqu’au mois de juillet comme l’homme le plus vieux du monde, selon des informations fournies par le site de Guinness World Records le mois dernier (http://www.guinnessworldrecords.com/news/2013/7/salustiano-sanchez-confirmed-as-oldest-living-man-50056/). Un statut qui pourrait donc très vite changer !

Salustiano Blázquez Sanchez détenait le record après que le Japonais Jiroemon Kimura, considéré comme plus vieil homme du monde, est décédé au mois de juin à l’âge de 116 ans. Le record de longévité humaine prouvé est actuellement détenu par la française Jeanne Calment, qui a vécu jusqu’à l’âge de 122 ans et 164 jours.

Le gouverneur de la région a promis au vieil homme de lui fournir une aide sociale ainsi qu’à sa famille. Le 26 août, il devrait recevoir le titre de Patrimoine vivant de l’humanité à l’occasion de la Journée des personnes âgées. Carmelo Flores Laura a par contre refusé de s’installer en ville pour recevoir des soins déclarant tout simplement « qu’il allait vivre au sein de sa communauté jusqu’à ce que Dieu décide de l’appeler auprès de lui ».

(Aline Timbert)