Les tempêtes tropicales ne laissent aucun répit à la population mexicaine, alors que le passage des dépressions ‘Ingrid’ et ‘Manuel’ ont fait 80 morts et 58 disparus, les habitants s’attendent à être la cible d’un ouragan (la tempête tropicale Manuel est devenue un ouragan) dans les prochaines 48 heures, des vents violents et des pluies intenses qui pourraient secouer le Sinaloa. Selon les informations données par le Centre national des ouragans américain (NHC), l’ouragan se situait jeudi à 11 heures (heure française) à environ 35 km au nord-ouest d’Altata, dans l’État de Sinaloa, et avançait le long de la côte à environ 5 km/h.

mexique19092013-1Dans l’État de Guerrero, 48 victimes ont d’ores et déjà été enregistrées, 18 dans la ville très touristique d’Acapulco, tandis que les autres victimes ont été identifiées dans la municipalité d’Atoyac, elles ont péri après qu’un glissement de terrain ait totalement ravagé leurs habitations. Le bilan humain pourrait encore s’alourdir dans les prochaines heures, comme a tenu à le souligner le maire de la localité Ediberto Tabárez.

« 58 personnes sont portées disparues, sans que l’on puisse préciser si elles ont été emportées par la coulée de boue engendrée par le glissement de terrain », a affirmé en personne le président de la République Enrique Peña Nieto lors d’une conférence de presse donnée dans la ville de Tampico. 334 personnes résidant à La Pintada ont été secourues par hélicoptère, l’unique moyen de venir en aide à ces populations désormais coupées du monde.

Les tempêtes tropicales ont touché terre samedi, et depuis une partie du territoire est ravagé par des vents violents et des pluies torrentielles, ce sont 12 états sur 32 qui sont particulièrement concernés par ce phénomène météorologique intense. Le Ministre de l’Intérieur, Miguel Ángel Osorio Chong, a déclaré qu’il s’agit là « d’un fait historique », car pour la première fois deux phénomènes météorologiques dévastateurs ont frappé les côtes simultanément.

Les tempêtes tropicales ‘Manuel’ et ‘Ingrid’ ont commencé à sévir vendredi, la première s’est formée dans le Pacifique, la seconde dans l’océan atlantique, une confluence qui n’avait pas été enregistrée depuis un demi-siècle.

Aujourd’hui, les autorités craignent la formation d’un ouragan (ouragan Manuel) qui pourrait toucher la partie nord-occidentale du Mexique, le météorologue Alberto Hernández Unzón a signalé que le passage de Manuel vers la péninsule de Basse-Californie pourrait engendrer des précipitations intenses entre les municipalités de La Paz, la capitale d’État et Los Cabos, l’une des zones touristiques les plus prisées du pays.

mexique19092013-2Par ailleurs, les compagnies aériennes ont programmé des vols permettant à des milliers de touristes bloqués à Acapulco de quitter les lieux au plus vite, pour le moment la route entre Acapulco et la capitale est impraticable. Les effectifs de l’armée, la police et des membres de la protection civile œuvrent pour apporter de l’aide aux milliers de sinistrés, environ 200 000 personnes, un chiffre pourrait être revu à la hausse dans les prochaines heures. Une centaine d’accès routiers ont subi d’importants dommages, ainsi que de nombreuses routes secondaires, des dizaines de fleuves et rivières ont enregistré d’importantes crues. De nombreuses communautés restent totalement coupées du monde, tandis que la ville d’Acapulco est actuellement ravitaillée par voie aérienne ou encore par bateaux, les routes étant complètement inondées.

Gerardo Ruiz Esparza, rattaché au secrétariat des communications et des transports, a déclaré hier que 10 063 touristes ont pu être évacués d’Acapulco jusqu’à Mexico City grâce au pont aérien mis en place pour pallier à l’urgence, 88 vols qui ont tous qui ont été assurés par la Sedena, l’armée mexicaine et des compagnies privées. L’autoroute entre Acapulco et Tierra Colorada devrait être rouverte dès demain, ce qui devrait permettre une interconnexion jusqu’à Palo Blanco. Le pont aérien permet également de réapprovisionner la population en nourriture, médicaments et autres, une mesure d’urgence qui devrait perdurer quelques jours. De nombreux touristes nationaux avaient fait le déplacement dans la zone balnéaire d’Acapulco pour profiter des fêtes marquant le début de l’indépendance (en 1810 ).

Devant cette situation de chaos, de nombreux magasins d’Acapulco ont été victimes de pillage malgré le déploiement de forces armées.

Dans son dernier rapport, le ministre de l’Intérieur a révélé que les forces armées ont évacué près de 30 000 personnes dans diverses régions, 23 000 d’entre elles sont actuellement dans des hébergements provisoires répartis dans les 254 municipalités affectées par les intempéries sans précédent.

mexique19092013-3Mardi 17 septembre, le ministre de l’Économie, Luis Videgaray, a annoncé qu’un fonds d’urgence de 486 millions de dollars US serait débloqué pour pallier les dommages causés par les tempêtes.

Le Mexique n’avait pas été confronté à un tel déchaînement des éléments depuis 1958. Hier, 18 septembre, le pape François a tenu à envoyer un message de condoléances aux familles des victimes et a également exprimé son entière solidarité avec les milliers de sinistrés.

mexique19092013-4Le ministère des Affaires étrangères de France a publié ce communiqué en appelant à la vigilance des touristes et ressortissants français (Information toujours valide le: 19 septembre 2013) : Si sur le Golfe du Mexique, le cyclone Ingrid perd de son intensité, le cyclone Manuel reste très actif et poursuit sa course vers le Nord. Outre le Guerrero et le Jalisco, il est désormais formellement déconseillé de se rendre sur les côtes des États de Nayarit, de Sinaloa et de Basse-Californie du Sud. Il convient également de se montrer particulièrement attentif à l’évolution de la météorologie sur les côtes de la Péninsule du Yucatan, notamment l’État de Quintana Roo en raison d’une importante zone dépressionnaire qui risque de se transformer en cyclone dans les prochains jours.
D’une manière générale, la saison cyclonique s’avère cette année particulièrement intense au Mexique. Il convient donc d’observer la plus grande prudence avant de se déplacer dans les zones côtières du pays, tant du côté Pacifique que de celui du Golfe du Mexique et des Caraïbes. Consulter systématiquement avant tout projet de déplacement les sites suivants : http://smn.cna.gob.mx/ou http://www.nhc.noaa.gov/ .

La France a également tenu à manifester son soutien et sa compassion envers le peuple mexicain en publiant le communiqué suivant « La France exprime sa vive émotion face aux pertes humaines et aux ravages causés par les cyclones ‘Ingrid’ et ‘Manuel’. En ce moment particulièrement douloureux, elle adresse ses condoléances aux proches des victimes et assure le gouvernement et le peuple mexicains de son soutien et de sa solidarité dans cette épreuve ».

(Aline Timbert)