Etat de Chihuahua (Mexique)

L’État de Chihuahua, situé dans le nord du Mexique, a souffert fin juin de températures extrêmement élevées, elles ont dépassé les 40°C, au point que les autorités de l’État en question, pourtant habituées aux vagues de canicule, ont réclamé la déclaration de l’état d’urgence dans 35 municipalités. Cette mesure permet l’accès aux ressources du Fonds national pour les aides d’urgence (Fonden), qui peut favoriser, entre autres, la distribution de bouteilles d’eau et des denrées alimentaires.

À titre d’exemple, dans la municipalité de Moris dans la Sierra Tarahumara, 50 degrés ont été enregistrés, il s’agit d’un record, qui a pour conséquences, entre autres, l’enregistrement de plusieurs feux de forêt.

À Ciudad Juarez, le thermomètre a atteint jusqu’à 43°C, les autorités ont demandé à la population d’être vigilante afin d’affronter la chaleur intense.

Parmi les mesures adoptées, la possibilité pour les parents de ne pas envoyer leurs jeunes enfants à l’école si les températures sont trop difficiles à supporter, par ailleurs des ajustements horaires sont également envisageables pour ne pas nuire à la mission éducative des établissements scolaires.

Dans différentes régions du Mexique, des vagues de chaleur atteignant jusqu’à 40°C ont été enregistrées, les plus élevées ont été répertoriées dans les états de Sonora, Hidalgo et Morelos; une tendance qui devrait se poursuivre, de sorte que les autorités recommandent aux habitants de veiller à bien s’hydrater pendant la journée et à porter des vêtements légers en se méfiant de signes éventuels de déshydratation et de coup de chaleur.

Mexico a également enregistré des températures élevées avec des pointes à plus de 30° C, ce qui a rarement été observé dans la capitale au cours de ces dernières années; les experts ont exhorté les citoyens à prendre des mesures pour se protéger au mieux.

Selon le rapport,publié dans la revue scientifique « Nature Climate Change », 30% de la population mondiale est actuellement exposée à une chaleur potentiellement mortelle durant 20 jours par an ou plus.
L’étude met en garde sur le changement climatique, avec cette chaleur extrême, semblable à une traînée de poudre qui assaille un peu plus les populations.

Devant ces conditions météorologiques éprouvantes, les autorités mexicaines ont par ailleurs alerté sur le danger que représente une traversée du désert du Nouveau-Mexique, avec des migrants prêts à prendre tous les risques pour rejoindre les États-Unis illégalement.
Selon les chiffres de la patrouille frontalière, au cours des cinq dernières années, 1808 migrants sans papiers, la grande majorité des Mexicains, ont perdu la vie.

Au Mexique, le groupe Beta de l’Institut national des migrations (INM) a intensifié ses patrouilles pour aider les migrants qui sont bloqués dans la région du désert en leur apportant de la nourriture et de l’eau potable.
« Il faut qu’ils connaissent les risques auxquels ils doivent faire face, en tant que personnes qui viennent du sud, ils ne connaissent pas le temps extrême, les animaux venimeux qui peuvent évoluer dans la région », a déclaré Juan Carlos Mesa, coordinateur du groupe Beta à Chihuahua.

La température la plus élevée de la planète a été enregistrée au Mexique il y a plus de 50 ans, cependant, le niveau maximum de chaleur au Mexique n’a pas été enregistré récemment, mais le 6 juillet 1966. Les thermomètres de San Luis Rio Colorado (Mexique) ont atteint 58,5° C, bien que cette température soit une référence pour le Service météorologique du Mexique, l’Organisation météorologique mondiale (OMM pour son sigle en anglais) ne la reconnaît pas en tant que telle faute de preuves.
Ainsi, au niveau mondial, le record maximal enregistré est de 56,7 degrés, une température qui a concerné la Vallée de la Mort (États Unis) en 1913.

Les sécheresses graves, les tornades et inondations graves sont quelques-unes des manifestations qui ont été occasionnées au Mexique en raison des changements climatiques, le plus souvent au cours des dernières années, des informations données par les chercheurs du CICESE.